Préparer ou perfectionner aux métiers de l’accompagnement, du conseil et de la formation

lexique-pnl-lettre-lLexique PNL - Lettre "l"

Langage sensoriel /Non sensoriel

Le langage à base sensorielle, s'appuie uniquement sur le système VAKOG : il est descriptif d'une réalité concrète, observable, contrôlable et vérifiable par tous. Exemple : « J’ai noté que tu plisses les muscles de ton front, que ton doigt est pointé sur moi, et que le volume de ta voix augmente ».
Le langage à base non sensorielle,  laisse la plus grande part à l'interprétation, il reste abstrait, il n'est pas valable pour tous, il conduit à faire des lectures de pensée. Exemple : « Tu es soucieuse et tu m’accuses ! »

Latéralisation

Voir « Découpage de l’information »

Lecture de pensée

Une distinction du Métamodèle dans la catégorie des distorsions. La personne qui s’exprime prétend connaître ce qu’un autre pense ou ressent. C’est une interprétation de la pensée ou des ressentis de l’autre. La PNL nous apprend faire consciemment des lectures de pensée de façon aussi précise et juste que possible.
Exemples : « Je sais ce que tu penses » ;  « Tu n’as pas besoin de le dire, je le devine » ; « Je vois bien que tu te demandes si ... » ; « Il fait ça, parce qu’il pense que ... » ; « Il s’imagine que …».

Ligne du temps

Représentation spatiale de la temporalité d’une personne. Cet espace va intégrer une représentation de la localisation du passé, du présent et du futur. De nombreuses configurations sont possibles : un ligne droite, en U, en V ou en S.  La ligne du temps a été initialement développée par R. Bandler puis par T. James et W. Woodsmall, et enfin Steve Andreas. Le modèle de la ligne du temps est l’un des modèle PNL les plus utilisé dans les processus de changement, car il permet des interventions simples et efficaces.

Linden, Anne

Linguistique

A compléter

Loi des variétés requises

La loi de la variété requise de William Ross Ashby, s'énonce ainsi : « Plus un système est varié, plus le système qui le pilote doit l'être aussi. » Varié représente ici le degré de complexité, c'est à dire le dénombrement de la quantité de comportements et d’états différents exhibés par un système. Présupposé de la PNL selon lequel c’est l’élément le plus flexible du système qui contrôle le système.

Logique

Lorentz, Conrad

A completer