Former aux métiers de l’accompagnement au changement, de la formation et du conseil RH

Qu’est-ce que la systémique et l’approche de Palo Alto

L’approche systémique de Palo Alto fait référence d’une part à l’organisation des systèmes et d’autre part à ses applications dans le champ des relations interpersonnelles et du changement des individus et des organisations

Qu'est-ce qu'un système humain ouvert ?

Les définitions d'un système et des principes systémiques

La définition d’un système

Un système est un ensemble d’éléments en interaction suffisamment forte pour constituer un tout qui ne peut être décrit en considérant séparément ses éléments.
Dans cette perspective, les équipes, les entreprises, les collectivités de travail sont définies comme des systèmes ouverts, c'est-à-dire en interaction avec un environnement.

Les 3 principes systémiques

Le principe de totalité : le tout est plus que la somme de ses parties. Comprendre un système dans sa totalité, c'est dépasser l'analyse de ses éléments intrinsèques. C'est aller du système vers les individus plutôt que des individus vers le système.  Le comportement des individus est une conséquence du fonctionnement du système et non l'inverse.

Le principe d'homéostasie : tout système tend à réduire les variations qu’il connaît et à les maintenir entre des limites acceptables. Un système ouvert possède des mécanismes de régulation qui lui permettent de se maintenir dans un état stable, en toutes circonstances, même lorsque l’environnement change. Ces régulations permanentes permettent au système de survivre et de se maintenir. Leur fonctionnement est une action en retour vis-à-vis d’un facteur interne ou externe. Elles sont, la plupart du temps, implicites dans les systèmes que nous abordons.

Le principe d'équifinalité : La structure actuelle (hic et nunc, « ici et maintenant ») des interactions d’un système explique mieux son fonctionnement que l’histoire du système. En fonction de ce principe, ce n’est pas tant la recherche des causes antérieures qui aidera à résoudre un problème donné que la clarification des modes actuels de fonctionnement ou dysfonctionnement du système où il se produit.

L’École de Palo Alto

L’expression fait référence à un regroupement de chercheurs qui ont travaillé ensemble à différentes périodes. L’institution centrale est le Mental Research Institute, à Palo Alto, en Californie. Deux périodes marquantes sont à retenir.

Les fondateurs de l’école de Palo Alto

Gregory Bateson, anthropologue, et Don Jackson, psychologue, adaptent à l’étude des relations humaines les concepts de la systémique : feed-back, homéostasie, etc.
Ils fondent une nouvelle théorie de la communication qui prend en compte la dynamique de toute la structure de l’organisation relationnelle et son évolution dans le temps. Ils se distinguent en cela du schéma « télégraphique » de la communication proposé par Claude Shannon.

La thérapie brève Interactionnelle et Stratégique

Quelques années plus tard, Paul Watzlawick, John Weakland, Dick Fish créent un modèle de thérapie pouvant être qualifié de démarche de résolution de problème. Ils s’appuient sur les travaux et la pratique du thérapeute Milton Erickson pour dégager une approche entièrement différente des approches psycho-analytiques.
La diffusion de leurs ouvrages et de leurs concepts conduit à la création de différents courants dits de la Nouvelle Communication et trouve des prolongements divers, aussi bien en thérapie familiale que dans l’intervention et le conseil en entreprises.

Les formations de l'institut REPERE sur la Systémique dans l'entreprise

L'invervention systémique dans l'entreprise comporte deux niveaux

Sytémique niveau I : Conduire le changement dans les organisations, une formation de 6 jours animée par Olivier Millet

Systémique niveau II : perfectionnement pour faciliter la mise en pratique de l'approche de palo Alto, une formation de 6 jours animée par Olivier Millet et Claude Duterme

Jean-Luc Monsempes