Préparer ou perfectionner aux métiers de l’accompagnement, du conseil et de la formation
peinture oiseaux

Les Métaphores de l'Institut Repère

Nous publions sur ce site un recueil de métaphores en rapport avec les apprentissages de la PNL, Process communication et Systémique. Une métaphore vous est proposée chaque mois dans la newsletter de l'Institut Repère. Si vous avez une métaphore à nous proposer, nous aurons plaisir à la publier.


Le conte des étoiles de mer, un conte pour agir

"Etoile-de-mer2Il était une fois, un sage très érudit qui avait coutume d'écrire au bord de l'océan et de consacrer de longues heures de marche le long de la mer à de profondes réflexions et méditations. Un jour qu'il marchait près de la mer, il vit au loin une forme humaine qui avait l'air de danser. En se rapprochant, il constata que la forme humaine ne dansait pas. Elle se penchait, ramassait quelque chose et courait le jeter dans l'océan.

A portée de voix, il interpella ce qui...

 


L’âne du petit Nicolas ou le secret de la tombola

Ane-mike-baronLe petit Nicolas déménage à la campagne et achète un âne à un vieux fermier pour 100 euros. Le fermier doit livrer l'âne le lendemain, mais justement le lendemain : Désolé fiston, mais j'ai une mauvaise nouvelle : l'âne est mort.
Bien alors, rendez-moi mon argent.
Je ne peux pas faire ça. J'ai déjà tout dépensé...
OK alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne.
Qu'est-ce que tu vas faire avec un âne mort ?
 Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola.
 Tu ne peux...

 


Coopération-Réciprocité-Pardon 

Coopération-Réciprocité-PardonEn 1974, le philosophe et psychologue Anatole Rapaport, de l'Université de Toronto, émet l'idée que la manière la plus « efficace» de se comporter vis à vis d'autrui est 1) la coopération; 2) la réciprocité; 3) le pardon. C'est à dire que lorsqu'un individu, ou une structure ou un groupe, rencontre d'autres individus, structure ou groupe, il a intérêt à proposer l'alliance, puis, selon la règle de réciprocité, à donner à l'autre en fonction de ce qu'il reçoit. Si l'autre aide il aide, si l'autre agresse il l'agresse en retour de la même manière et avec...

 


Révolution

revolution-cheDans ma chambre le lit se trouvait ici, l’armoire là, et entre les deux il y avait la table.
Jusqu’au jour où j’en eu assez. Je déplaçais le lit là, et l’armoire ici.
Pendant un certain temps je sentis couler en moi un courant novateur vivifiant. Mais au bout de quelques jours… l’ennui revint. J’en tirai la conclusion que la source de mon ennui était la table, ou plutôt sa position immuablement centrale.
Je poussais donc la table là, et le lit au milieu. De façon anticonformiste.
Cette seconde nouveauté me redonna de la vitalité, et tant qu’elle...

 


La soupe de cailloux

Stone-soupPendant une grande famine du moyen-âge, un homme arriva dans un petit village. On lui dit « Passez votre chemin, Monsieur il n'y a rien à manger ici ». Les habitants cachaient leurs réserves de nourriture et ne voulaient pas les partager.
« Oh mais je ne demande rien à manger, j'invite tous ceux qui le veulent à manger de la bonne soupe ce soir ». Et, joignant le geste à la parole, il découvrit un grand chaudron. Il demanda un coup de main pour le sortir de son chariot. Il était incroyablement lourd.  « ...

 


 

Prendre et donner


AvariceDans cette langue d'Afrique, M'bibizo signifiait « l'homme avare », et l'on peut dire que M'bibizo n'avait pas usurpé son nom. Donner, prêter, offrir, partager étaient des verbes bannis de son vocabulaire. Il ne s'en donnait jamais à coeur joie, ne prêtait pas l'oreille à ses voisins, ne partageait pas même un sourire. Il était vieux au bord de mourir, riche au bord de tout posséder, des entrailles de la terre jusqu'aux sommets du ciel, pourtant l'appât du gain continuait de l'occuper tout entier. Seule la promesse de nouvelles possessions l'encourageait à survivre au...

 


 

Savoir donner du sens à l’action

cathedrale-dorleansC’était au temps où, conscients des besoins du Monde, les hommes construisaient des lieux de rassemblement et de prières où ils s’unifiaient à leur source, et commençaient à changer la lumière de la Terre. Afin que ces constructions soient d’ordre et d’harmonie, un maître-architecte était chargé de l’instruction des apprentis qui, lorsque leur temps serait venu, auraient pour mission de continuer ou d’achever la tâche de la construction. Jugeant l’apprentissage quasiment achevé, les apprentis furent envoyés dans les carrières par le maître-architecte afin d’évaluer leurs pratiques et leurs connaissances dans la...

 


Note de service pour les fêtes de noël

Noel-au-travailCécile Martin, DRH de l'entreprise est chargé de l'organisation de la fête de noêl. Elle adresse donc une note de service au salariés. Et comme elle réalise que quelques contraintes peuvent survenir et que les salariés ont des attentes particulières pour cette fête de noël, Cécile Martin démontre, comme vous pourrez le lire à travers l'évolution de ses notes de service, une remarquable flexibilité. Mais malheureusement si vous n'êtes pas centré, il y a toujours un point de rupture.... ou un pétage de plomb.

NOTE DE SERVICE -
De : ...

 


L'aide de Dieu !

Sos-dieu-metaphorePNLUn jour, un village fut balayé par un raz-de-marée. Il y avait là un homme qui avait grimpé sur le toit de sa maison, en attendant les secours. Quand arriva la barque de l'équipe de sauvetage, il y avait déjà de l'eau jusqu'au toit. Les sauveteurs, qui eurent un mal fou à s'approcher de la maison, crièrent à l'homme de se dépêcher de monter dans le bâteau. A quoi celui-ci se contenta de répliquer : "Non, non. C'est Dieu qui viendra à mon secours"

En attendant, les eaux continuaient à monter de plus en...

 


L’écho de la vie

EchoUn père et son fils se promenaient en montagne. Soudain, le fils tombe, se fait mal et crie: AAAhhhhhhhhhhh !!!
A sa grande surprise, il entend une voix qui répète, dans la montagne: "AAAhhhhhhhhhhh!!!"
Curieux, il demande: "Qui es-tu?"
Il reçoit pour toute réponse:  "Qui es-tu?"
Agacé par cette réponse, il crie: "Peureux!" Et entend:"Peureux!"
Alors il regarde son père et demande:"Qu'est-ce qui se passe, papa?"
Le père sourit et répond: "Mon fils, écoute bien, maintenant."
Et il crie vers la montagne: "Je t'admire!"
La voix répond: "Je t'admire!"
Il crie encore: "Tu es un...

 


Les leçons du braquage de banque

Attaque-de-banqueAu cours d’un braquage à Guangzhou, en Chine, le voleur de banque a crié: «Ne bougez pas. L’argent appartient à l’Etat. Votre vie vous appartient ». Toutes les personnes présentes dans la banque se couchèrent tranquillement au sol. C’est ce qu’on appelle «Mind Concept Changing », changer la façon traditionnelle de penser.

Une femme se trouvant sur la table adopta une attitude provocante, le voleur lui cria: «S’il vous plaît, soyez civilisée. C’est un vol et pas un viol! » C’est ce qu’on appelle «Être professionnel» se concentrer uniquement...

 


Fardo, le petit moineau

OiseauFardo est un petit moineau joyeux et très enjoué. Libre, il pouvait voler à sa guise tous les jours. Cette activité lui procurait un immense bonheur, car il pouvait ainsi effectuer toute une panoplie d’acrobaties avec ses compères les moineaux qui l’adoraient. Fardo était perçu comme un oiseau généreux, attentionné, patient, en plus de respirer la joie de vivre.
Pourtant Fardo était comme ses amis qu’il écoutait souvent parler de leurs problèmes. Lui aussi trouvait parfois la vie bien difficile à supporter, mais il n’en parlait jamais, se contentant de consoler ses amis et de...

 


Le présent à l'hopital

Helping-logoDeux hommes, tous les deux gravement malades, occupaient la même chambre d'hôpital. L'un d'eux devait s'asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d'évacuer les sécrétions de ses poumons, son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L'autre devait passer ses journées couché sur le dos. Les deux compagnons d'infortune se parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et de leurs familles, décrivaient leur maison, leur travail, leur participation dans le service militaire et les endroits où ils avaient été en vacances.

Et chaque après-midi, quand...

 


Comment vivent les pauvres

yin-yangUn jour, le père d'une très riche famille amène son fils à la campagne pour lui montrer comment les gens pauvres vivent.
Ils passent quelques jours dans la ferme d'une famille qui n'a pas beaucoup à leur offrir.
Au retour, le père demande à son fils : "As-tu aimé ton séjour ?
- C'était fantastique papa !
- As-tu vu comment les gens pauvres vivent ? demande encore le père.
- Ah oui ! répond le fils.
- Alors, qu'as-tu appris ?"
Le fils lui répond :
"J'ai vu que nous n'avions qu'un chien alors...

 


Métaphore : la famille et son âne

Ane-mike-baronIl était une fois un couple qui vivait avec un jeune fils et un âne.
Le couple décida de travailler, voyager et de voir le monde. Ainsi, ils partirent tous les trois avec leur âne. En passant par le premier village les gens se mirent à dire:
"Regardez ce jeune mal-élevé sur le dos de l’âne et ses pauvres parents âgés, qui tirent les rênes"
Alors la femme dit à son mari : Ne laissons pas les gens dire du mal de notre enfant.
 Le mari le descendit et lui-même, ...

 


Métaphore : les 3 pommes

Pommes3Benjamin Franklin venait de dire à une dame qui venait le consulter que trop de richesses gâtaient parfois le bonheur. Benjamin Franklin s'aperçut que sa visiteuse secouait la tête d'un air incrédule.
Alors prenant une pomme dans un panier plein de fruits qui se trouvait là, il appela un enfant qui jouait dans la pièce voisine et lui fit présent de la pomme. L'enfant pouvait à peine la tenir dans sa petite main, Franklin lui en offrit une  seconde, que le bambin, tout joyeux, prit de l'autre main.
Puis, choisissant une troisième pomme, plus...

 


Je suis parce que nous sommes

Desmond-tutuUn anthropologue a demandé un jeu aux enfants d'une tribu africaine. Il a mis un panier de fruits près d'un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé gagnait tous les fruits. Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps... en se donnant la main ! Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense. Lorsque l'anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l'un d'entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont répondu : "Ubuntu. Comment l'un d'entre nous peut...

 


Les plumes dans le vent

PlumeUn jour, un homme se mit à critiquer et se plaindre du sage du village.
Bien plus tard, lorsqu’il commença à mieux connaître le sage, il prit conscience de son erreur et se rendit auprès de lui pour lui demander pardon, affirmant être prêt à tout faire pour s'amender.
Le sage n'exigea de sa part qu'une chose : « Prend ton oreiller, sors dans ton jardin, déchire-le et laisse le vent disperser les plumes. »  Ne cherchant pas à comprendre, bien que l’idée lui semblait étrange, l'homme s'exécuta puis revint auprès du sage.

...

 


Le crayon

CrayonLe petit garçon observait son grand-père en train d’écrire une lettre. A un moment donné, il demanda : « Est-ce que tu racontes une histoire qui nous est arrivée ? Et est-ce que par hasard cette histoire parle de moi ? »

Le grand-père arrêta d’écrire, sourit, et dit à son petit-fils : « Oui, ça parle de toi, c’est vrai. Mais le crayon dont je me sers est plus important que les mots que j’écris. J’espère que tu lui ressembleras quand tu seras grand ? »

Le garçon examina l’objet avec curiosité, mais ne...

 


Le thé contre l'épée

Zen-th-peUn domestique, dans l'antique Chine, laissa accidentellement tomber une goutte de thé sur le soldat qu'il servait. Confus, il s'excusa, mais le soldat était vexé : "Demain, chien, tu viendras te mesurer à moi. je te donnerai une arme et l'on verra bien si tu es aussi doué avec l'épée qu'avec le thé !"

Le domestique n'avait bien sûr aucune expérience du combat. Il alla donc demander conseil à un ami, le maître Ketaïo. Ce dernier l'observait alors qu'il servait le thé.
Il remarqua le front du domestique, parfaitement lisse, et l'intense concentration qui...