Nous contacter

78 avenue du Général Michel Bizot
75012 PARIS

Nous appeler

Ceux qui se sont réveillé avec encore dans la tête le rêve dans lequel ils étaient immergés savent combien le langage des rêves est élaboré (images avec un réalisme impressionnant), puissant (les émotions générées sont parfois tellement fortes que cela nous réveille) et surtout incompréhensible pour notre esprit cognitif rationnel.

Quel est le lien entre le langage des rêves et le Coaching ?

Notre cerveau cognitif n’est qu’un surfeur sur l’océan de richesse que constitue notre cerveau émotionnel et tous les processus inconscients qui s’y déroulent. Les rêves ont une fonction de régulation très importante dans notre fonctionnement neurologique.

Dormir et rêver permet en effet, en plus des nombreuses fonctions de régulation physiologique, de consolider la mémoire, se préparer à faire face à des menaces futures, réguler les tensions émotionnelles, développer la créativité…

Une forme d’auto-coaching en quelques sorte !

Et ce qui est aussi important à noter c’est que le processus de régulation est symbolique. De nombreux chercheurs ont montré que les rêves avaient en effet une valeur métaphorique. Ainsi, si je rêve de « mort », cela montre une dynamique de transformation interne profonde et non pas une prédiction fatale.

Le langage symbolique dans le coaching

Le langage symbolique est donc une fonction naturelle de notre nature humaine voire mammiférienne, car nous partageons cette faculté avec nos amis les animaux à sang chaud.

Dès lors, il paraît intéressant de nous intéresser au langage symbolique en coaching et ce afin d’inclure des processus sous-jacents à notre équilibre dans notre intervention.

Dans les années 80, David Grove a développé une méthode pour travailler avec les métaphores sans induire de contenu en tant qu’intervenant.

Son travail a été prolongé par Penny Tompkins et James Lawley, PNListes et modélisateurs experts.

Leur méthode permet d’aborder le client d’une manière à la fois élégante et puissante.

Notre esprit et nos comportements évoluent selon des processus non linéaires. Chacun d’entre nous, coaches, a pu constater que parfois le client a un déclic sur une phrase anodine que l’on prononce alors qu’un protocole de transformation majeure n’a pas toujours l’effet escompté… Parfois même le client se demande si le coaching a vraiment été utile alors qu’il a complètement changé mais ne fait pas le lien entre ce changement et le processus du coaching.

Le paysage intérieur du client comme unique référence

C’est pourquoi dans le coaching « Clean » aucune représentation du coach n’est exprimée. Le coach ne fait que poser un nombre limité de questions.

Tous les coaches posent des questions, bien sûr.  Souvent avec un apport de contenu propre au coach. Une simple question du métamodèle est inductrice parce que c’est le coach qui décide de la poser pour faire réfléchir le client sur un filtre de langage qu’il/elle a détecté.

Dans l’approche Clean, il n’y a que des questions non inductrices. En tant que coach, nous branchons toutes nos antennes sur le monde du client, nous le visualisons son côté unique. Nous ne devons pas chercher à comprendre, à faire bouger les choses, à se positionner en tant que coach.

Au contraire, nous laissons le client être le véritable Héros de son histoire et nous explorons avec curiosité, prêts à se laisser surprendre par les péripéties du voyage, comme un enfant qui découvre un nouveau pays… magique.

Le positionnement du coach Clean

Un coach spécialisé en Clean se distingue des autres coaches par le côté fluide et profond de ses interventions.

L’utilisation du langage symbolique apporte en effet différents avantages :

  • Le respect du client est absolu. Il reste auteur et acteur de son coaching. Par les questions « clean » il sera confronté à ses propres incohérences et identifiera ses propres ressources naturellement
  • Les solutions seront créatives car le processus dépasse le contrôle du conscient cognitif
  • Le changement s’opère dans le langage qui crée la situation problématique le rendant directement assimilable et renforçant son côté durable.

Il y a certainement des clients que cela pourrait intéresser !

Pour plus d’information Voir la formation modélisation


Consultant, Coach, Formateur en Leadership, Intelligence collective et entrepreneuriat. Ingénieur Chimiste. Après un parcours dans la consultance technologique, il devient consultant interne en développement des compétences avant de cofonder la société Egregoria. Maître Praticien PNL (Robert Dilts et Judith Delozier, NLPU) et formé à l’Analyse Transactionnelle, à l’Approche Systémique, à la gestalt et à diverses approches psychocorporelles. Il est 6ème Dan d’Aïkido et intègre les bénéfices de sa pratique dans son approche des leaders et des organisations. Michaël a été formé en tant que Formateur en PNL par Robert Dilts et Judith Delozier (NLPU). Michaël accompagne les organisations dans le développement de l’intelligence collective par un changement de posture des dirigeants. Il a développé une véritable expertise dans la pédagogie active et l’apprentissage actif en ligne. Il accompagne les projets de digitalisation de la formation en tant que technopédagogue.