Nous contacter

78 avenue du Général Michel Bizot
75012 PARIS

Nous appeler

Un client ne vient jamais seul dans un coaching

Tout d’abord, chaque personne est un système en soi. Nous sommes régulièrement tiraillés par différents aspects de nous-mêmes. Une partie de nous peut se focaliser sur un aspect de notre vie et une partie de nous se mobiliser pour une autre. Par exemple : dans un projet, une partie de nous pourrait avoir envie de ralentir, l’autre se sentir engagée et impliquée voire obligée de continuer.  Et les deux ont de la valeur pour notre équilibre intérieur.

Ensuite, le client vit dans un tissu relationnel plus ou moins dense. L’environnement du client est un système. Chacune de ses relations peut potentiellement influencer positivement ou « négativement » le processus du coaching.

Quels modèles peuvent soutenir le coach dans l’abord de ces systèmes.

Quel modèle permet d’aborder « l’acteur » ou le système interne ?

Notre paysage intérieur est une constellation d’affects et de processus cognitifs complexes et intriqués. Parmi les modèles qui permettent de comprendre nos enjeux intrapersonnels, le Process Communication Model© est sans aucun doute un incontournable.

Notre équilibre interne repose sur la satisfaction de nos besoins psychologiques. Nous choisissons certaines manières de nous comporter, certains canaux de mobilisation de notre énergie. Nos choix ont des conséquences en termes de forces mais également en termes de sensibilité.  

Il y a 6 types de personnalité dans le Process Communication Model©

Quels sont les trois axes d’utilisation du Process Communication Model© pour rendre le coaching efficace ?

  1. Le PCM© permet au coach de calibrer les besoins de la personne et d’augmenter l’efficacité de son rapport en utilisant les mots-clés et le canal préférentiel du client.
  2. Le PCM© permet au coaché de comprendre comment satisfaire ses besoins psychologiques et de prendre conscience de ses réactions lorsque ce n’est pas le cas
  3. Le PCM© permet au coach et au coaché d’identifier les mécanismes de stress et de mettre en place des actions pour pallier aux réponses automatiques et à mettre en place des mesures préventives.

Quel modèle permet au coach d’aborder le système environnant le client ?

L’approche Interactionnelle de l’école de Palo Alto est une approche systémique qui permet d’identifier les boucles relationnelles récurrentes. La situation du client peut être décryptée sous l’angle des « ornières » relationnelles. Le client fait de plus en plus d’efforts mais sans atteindre de satisfaction ou de résultat concret.

L’approche de Palo Alto permet de prendre conscience de ces « boucles » et de la manière dont elles sont interprétées.

Quels sont les bénéfices de l’approche systémique en coaching ?

  1. L’approche systémique permet de décoder une situation sous la forme d’une logique circulaire qui sort des ornières de l’interprétation assez classique de « cause à effet ». Le client prend conscience qu’il participe au problème et n’est pas une « simple victime »
  2. L’approche systémique prône la non-ingérence du coach dans la démarche. Ne pas devenir « client à la place du client » fait partie des préceptes-clés de cette approche.  Le client est constamment invité à rester auteur et acteur de son processus.
  3. L’approche systémique permet également de sortir d’une « ornière » relationnelle en testant des solutions à l’opposé de la logique habituelles. Cela permet au client de se délier des mécanismes qui entretiennent le « statut quo ».

Conclusion

L’Acteur et le Système sont des éléments importants à prendre en compte dans la démarche de coaching. Le parcours de formation de coach professionnel de l’Institut Repère inclut les modèles PCM© et approche interactionnelle de Palo Alto (ou approche systémique) parce que ce sont des outils importants et complémentaires dans l’accompagnement d’un client dans son évolution.

En savoir plus sur la formation PCM de l’Institut Repère.

En savoir plus sur la formation systémique de L’institut Repère.


Consultant, Coach, Formateur en Leadership, Intelligence collective et entrepreneuriat. Ingénieur Chimiste. Après un parcours dans la consultance technologique, il devient consultant interne en développement des compétences avant de cofonder la société Egregoria. Maître Praticien PNL (Robert Dilts et Judith Delozier, NLPU) et formé à l’Analyse Transactionnelle, à l’Approche Systémique, à la gestalt et à diverses approches psychocorporelles. Il est 6ème Dan d’Aïkido et intègre les bénéfices de sa pratique dans son approche des leaders et des organisations. Michaël a été formé en tant que Formateur en PNL par Robert Dilts et Judith Delozier (NLPU). Michaël accompagne les organisations dans le développement de l’intelligence collective par un changement de posture des dirigeants. Il a développé une véritable expertise dans la pédagogie active et l’apprentissage actif en ligne. Il accompagne les projets de digitalisation de la formation en tant que technopédagogue.