Nous contacter

78 avenue du Général Michel Bizot
75012 PARIS

Nous appeler

Qu’est-ce qu’une boucle interactionnelle ?

L’approche des boucles interactionnelles vient d’une école systémique de Palo Alto, Californie. Fondée au siècle dernier par Gregory Bateson et influencée par les études de la cybernétique, l’école se développe d’abord dans l’étude abstraite de la communication avant d’aborder son étude chez les schizophrènes. De ces études sont ressortis les principes de l’approche interactionnelle dite de Palo Alto.

Une boucle interactionnelle décrit l’échange d’information entre deux personnes et les interprétations (appelée boucles de décodages) qui amènent des distorsions dans la communication. 

La boucle peut s’illustrer comme suit :

Si la réponse vous étonne après avoir émis un message, c’est que la petite boucle de décodage ne s’est pas déroulée comme vous vous y attendiez.

L’analyse de cette boucle interactionnelle peut transformer complètement la compréhension d’une situation relationnelle.

Comment développer son empathie avec l’analyse d’une boucle interactionnelle ?

L’approche interactionnelle permet de passer d’une logique linéaire de la communication à une approche circulaire.

Ainsi un message du type : « tu m’embêtes à la fin » implique un lien causal entre le comportement de l’autre et notre émotion et une attente que l’autre arrête ce comportement qui nous fait souffrir. Or, ce message peut générer chez l’autre une réponse du type « c’est toi qui m’embêtes ». Ceci peut déboucher sur une nouvelle boucle plus véhémente ou au contraire sur une des parties qui s’écrase en haussant les épaules.

Le lien « causal » : « il m’embête » et je dois le lui dire devient avec l’approche interactionnelle : qu’est-ce qui se passe pour qu’il se comporte ainsi et qu’est-ce qui chez moi génère, renforce ou entretien ce type de comportements. La personne irritée peut alors prendre sa part de responsabilité et tenter un autre type de comportement dans la relation et … miracle parfois cela suffit à faire changer l’autre de position également.

L’approche interactionnelle permet également d’investiguer sur la boucle de décodage de l’autre. On peut lui poser la question : « comment vis-tu ce qui se passe ? » afin de comprendre ce qui génère un comportement vécu difficilement.

Cette approche permet également de remettre en question sa propre boucle de décodage en réinterprétant le comportement vécu difficilement comme une tentative de communication maladroite de la part de quelqu’un qui fait du mieux qui peut (recadrage par l’intention positive en PNL).

Conclusion

Nous vivons tous dans des représentations de la « Réalité » différentes et même uniques. Les boucles de décodages sont des éléments essentiels de la communication. S’intéresser aux boucles de l’autre personne permet de désarmer énormément de malentendus et de quiproquo. Nous y intéresser et les faire exprimer par l’autre permet de muscler notre faculté d’empathie.


Consultant, Coach, Formateur en Leadership, Intelligence collective et entrepreneuriat. Ingénieur Chimiste. Après un parcours dans la consultance technologique, il devient consultant interne en développement des compétences avant de cofonder la société Egregoria. Maître Praticien PNL (Robert Dilts et Judith Delozier, NLPU) et formé à l’Analyse Transactionnelle, à l’Approche Systémique, à la gestalt et à diverses approches psychocorporelles. Il est 6ème Dan d’Aïkido et intègre les bénéfices de sa pratique dans son approche des leaders et des organisations. Michaël a été formé en tant que Formateur en PNL par Robert Dilts et Judith Delozier (NLPU). Michaël accompagne les organisations dans le développement de l’intelligence collective par un changement de posture des dirigeants. Il a développé une véritable expertise dans la pédagogie active et l’apprentissage actif en ligne. Il accompagne les projets de digitalisation de la formation en tant que technopédagogue.