Nous contacter

78 avenue du Général Michel Bizot
75012 PARIS

Nous appeler

La situation du monde d’aujourd’hui avec ses problèmes qui dépassent les frontières nationales met en exergue le besoin pour notre Société humaine de passer à un autre niveau de fonctionnement collectif.

Un modèle simple de richesse du collectif

Pour faire simple, il y a trois grands stades de fonctionnement collectif :

1. Le collectif de survie

Lorsque des personnes s’unissent pour répondre à une menace de l’environnement de manière réactive et peu coordonnée, elles agissent dans un besoin de survie. Les grandes manifestations, les mouvements de foules, les collectifs d’entraide en sont de magnifiques exemples.

Je pointe lors du confinement, les personnes qui, à 20 h tous les soirs, applaudissaient, chantaient, tambourinaient pour soutenir les efforts du personnel soignant.

Mais, dans ce niveau d’intelligence collective, nous avons aussi les « casseurs », les bandes de voyous ou d’activistes de tous bords.

Ce sont également des mouvements qui ne durent pas dans le temps. Pour durer dans le temps, le collectif doit évoluer vers un autre stade d’intelligence.

2. Le collectif organisé ou piloté

Lorsque le collectif a une mission durable, un objectif à atteindre sur un plus long terme, il s’organise en répartissant les tâches et les rôles. Le modèle utilisé est souvent celui des armées avec un centre de commandement et des exécutants.

La plupart des entreprises fonctionnent dans ce paradigme. Les avantages de cette organisation lorsque elle fonctionne bien est l’efficience des moyens et l’efficacité dans les résultats. C’est surtout le cas lorsque l’environnement est stable et simple à appréhender.

Aujourd’hui, tout est complexifié et interconnecté. L’environnement évolue très vite et par à-coups, l’organisation pilotée est souvent lente à réagir pour s’adapter aux tendances et aux changements parfois disruptifs.

Les organisations et les collectifs doivent donc s’adapter pour développer plus d’agilité et de flexibilité. Ce besoin est rempli au stade suivant.

3. Le collectif génératif

Dans ce collectif, chaque membre intervient à part entière et en toute autonomie dans le collectif. Pour assurer une organisation efficiente, chacun s’autoorganise en tenant compte du collectif. Les membres sont engagés et ouvert sur les idées nouvelles.

Les interactions rapides et efficaces contribuent à la génération d’idées nouvelles et à une adaptation rapide à des perturbations de l’environnement.

Faciliter l’Intelligence Collective

La mission des coaches et des personnes de l’encadrement sera à l’avenir d’accompagner des transitions des équipes et des organisations vers les stades plus élevés de l’Intelligence collective.

Ceci demande de bien comprendre les phénomènes systémiques et plus particulièrement la notion de résonance.

Il est important de pouvoir diagnostiquer l’état du collectif et de ses entités, de pouvoir émettre des recommandations pour passer au stade suivant et de les accompagner sur le terrains.

Une vraie Aventure !

Par Michaël Ameye

Voir aussi

Conférence « préparer l’après » de Michaël Ameye
– La formation « Leadership et Intelligence collective »

Share:

Formateur, Consultant, Coach. Ingénieur chimiste. Parcours dans le consulting technologique. Maître Praticien PNL (NLPU) et formé à l’AT, la Gestalt, l’Approche Systémique. Professeur 5e Dan d’Aikido. Fondateur de la société Egregoria. Intervient dans les formations de leadership et la formation de formateur.