Nous contacter

78 avenue du Général Michel Bizot
75012 PARIS

Nous appeler

En quoi la Programmation Neuro Linguistique (PNL) ajoute un apport significatif à l’accompagnement des transitions professionnelles ?

Ceux d’entre vous qui avez suivi des formations PNL connaissent certainement une série d’outils et de techniques utiles dans le cadre de l’accompagnement des transitions professionnelles.

En effet, les racines de la programmation neuro linguistique proviennent du champ thérapeutique qui est certainement synonyme de transition.  Depuis, la méthodologie de la PNL s’est enrichie de son extension à d’autres domaines comme l’excellence professionnelle, la performance sportive, l’efficacité dans l’apprentissage et le développement organisationnel.

Ce qui est commun à tous ces champs, c’est le changement intrapersonnel. 

Comment la PNL est-elle une méthodologie performante pour accompagner un changement ou une transition professionnelle ?

La PNL a fait ses preuves dans le monde organisationnel en modélisant les meilleurs communicateurs, les leaders exemplaires, les grands pionniers. 

La modélisation consiste à repérer ce qui fonctionne particulièrement bien dans un contexte et à arriver à l’exprimer de telle manière à ce que le « modèle » fonctionne dans différents contextes. 

Par exemple, à l’origine, certaines techniques favorisaient le « changement » d’histoire personnelle, alors qu’aujourd’hui, ces mêmes techniques peuvent s’appliquer à des professionnels en transition qui se sentent « freinés par leurs acquis du passé » ou par des situations vécues comme des échecs.

Quels sont les atouts de la PNL dans l’accompagnement des changements et des transitions ?

Les 4 atouts de la PNL dans l’accompagnement des transitions professionnelles :

1. La PNL facilite le contact avec notre « conscience temporelle »

Le changement, la transition, c’est le passage d’un état présent, voire passé, à une situation future. Les outils de la PNL intègrent la représentation spatiale de la ligne du temps.

Quelqu’un qui vit une transition professionnelle a bien souvent besoin de se situer par rapport à son passé, d’intégrer la « réalité » du présent et de se projeter dans un futur. 

L’exploration de son espace temporel intérieur permet de prendre plus conscience des enjeux personnels important qu’une personne peut avoir dans sa situation transitionnelle.

Pour aller plus loin dans cette approche, nous vous proposons un protocole (dérivé du S.C.O.R.E. pour les connaisseurs) d’accompagnement d’un client en transition professionnelle. Voir l’article sur l'”arbre” du protocole S.C.O.R.E.

2. La PNL a modélisé et intègre différentes approches systémiques du changement

Les racines de la PNL s’inscrivent en droite ligne des écoles comme la Gestalt de Fritz Perl, la systémique familiale de Virginia Satir, l’hypnose Ericksonnienne et l’approche des systèmes de Gregory Bateson.

Quels sont les apports de chacune de ces écoles ?

Nous avons intégré grâce à la Gestalt, le modèle des parties de soi qui expriment des forces et des freins en nous.  Ainsi, quelqu’un qui vit une transition professionnelle peut avoir une partie de lui/d’elle qui vit un deuil du passé, une partie de lui/d’elle qui vit de l’anxiété par rapport au présent ou au futur proche et enfin une partie de lui/d’elle qui vit de l’espoir pour un meilleur avenir sur un terme plus long. 

De nombreux outils comme le recadrage en 6 étapes, les ancrages voire des techniques plus avancées comme la ré-empreinte sont dérivés ou utilisent des apports de la Gestalt.

Ces outils permettent d’harmoniser ou d’aligner nos « parties » par rapport à un projet, ou une situation désirée.

Virgina Satir a inspiré nos modèles des systèmes de représentations de l’expérience, les techniques de recadrage et la négociation entre parties.

Ces techniques sont très riches pour accompagner une personne en transition car elles favorisent une exploration fine de l’expérience et la mise en lumière de zones de blocage ou la remédiation de conflits internes en lien avec la période de changement.

Milton Erickson est certainement une des personnalités les plus fascinante de notre temps dans le domaine du changement interpersonnel. La PNL a intégré le paradigme de l’hypnose sans hypnose et du dialogue avec l’inconscient.

Dans l’accompagnement des transitions, le langage métaphorique et l’utilisation du symptôme pour générer un changement apportent une contribution non négligeable à la recherche de solutions durables.

Il est reconnu, par les fondateurs eux-mêmes, que la PNL n’aurait pas la portée qu’elle a aujourd’hui sans Gregory Bateson. En plus d’avoir enseigné à pratiquement tous les leaders du premier âge de la PNL, ce dernier a contribué de manière significative au développement de la méthodologie. Les termes de cadrage, recadrage, la pensée systémique, la notion d’écologie, la position méta, et les niveaux logiques développés par Robert Dilts sont tous issus de ses apports.  Bien des PNListes ont par ailleurs adopté tel quel son modèle des niveaux d’apprentissage.

Ces apports nous permettent d’accompagner les transitions en veillant à ce que les équilibres tant internes qu’externes soient conservés même dans une phase de transformation. C’est un atout particulier que nous détaillons au point suivant.

3. L’éthique de la PNL favorise une approche respectueuse de la personne

L’écologie de l’esprit (titre du livre-phare de Gregory Bateson) illustre bien l’approche particulière de la PNL par rapport à l’accompagnement du changement.

Une intervention d’un coach ou d’un conseiller doit se faire dans le respect de l’équilibre interne de la personne. Si la personne vit telle situation de cette manière c’est parce qu’il s’agit du résultat de tous les processus internes de cette personne en lien avec le contexte dans lequel elle se trouve. Le point de vue systémique est que ce résultat est une forme d’équilibre. 

Perturber cet équilibre pour aller vers un « mieux » n’est pas anodin. Cela requiert une attention particulière à ce qui fonctionne bien.

De même, les relations de la personne avec son environnement font aussi l’objet d’un équilibre qui peut s’avérer délicat. Toute modification dans le chef de la personne peut avoir des effets sur ses relations avec ses proches. 

L’accompagnant formé à la PNL est habitué, voire conditionné, à veiller à la recherche d’un équilibre propice à la transition. 

Voir aussi l’article : Qui veut réellement changer ?

4. La PNL est LA méthodologie de modélisation de l’expérience humaine

Une personne en transition peut se trouver dans une situation complexe et vraisemblablement dans la plupart des cas, unique.

La PNL est une méthodologie de modélisation, c’est-à-dire de schématisation, de l’expérience. Ainsi, la personne pourra modéliser sa situation actuelle avec les enjeux, les forces, les leviers, les freins telle qu’elle les vit dans son monde intérieur. Ceci peut déjà lui permettre d’ouvrir les yeux sur les liens entre différentes parties d’elle-même.

Un cadre dirigeant, un chef de projet, un mécanicien, un artisan, un employé administratif, … ont développé de nombreuses zones d’excellence. Pouvoir distinguer ses talents et ses forces est un atout précieux pour transiter professionnellement.

De même, elle peut modéliser ses stratégies d’excellence et apprendre à les appliquer à différents contextes. Le passage par la modélisation permet d’en distinguer les schémas directeurs qui ne dépendent pas du contexte (ou qui en dépendent moins) pour avoir plus de facilité à les transférer à d’autres contextes.

Par exemple, quelqu’un qui, dans le cadre de sa fonction a développé une affinité particulière à la classification des dossiers peut certainement prétendre à des postes administratifs, mais également à des fonctions dans la Qualité et la Sécurité voire pourquoi pas dans un poste de commercial interne.

Conclusion

Le monde actuel rend les transitions professionnelles de plus en plus critiques et complexes. Les outils de la PNL permettent tout à la fois d’accompagner le changement de manière équilibrée ou écologique, de favoriser la prise de conscience d’une certaine temporalité de la situation, de faciliter un alignement ou une harmonisation interne et enfin de renforcer la flexibilité dans l’utilisation de ses forces et de ses atouts.


Consultant, Coach, Formateur en Leadership, Intelligence collective et entrepreneuriat. Ingénieur Chimiste. Après un parcours dans la consultance technologique, il devient consultant interne en développement des compétences avant de cofonder la société Egregoria. Maître Praticien PNL (Robert Dilts et Judith Delozier, NLPU) et formé à l’Analyse Transactionnelle, à l’Approche Systémique, à la gestalt et à diverses approches psychocorporelles. Il est 6ème Dan d’Aïkido et intègre les bénéfices de sa pratique dans son approche des leaders et des organisations. Michaël a été formé en tant que Formateur en PNL par Robert Dilts et Judith Delozier (NLPU). Michaël accompagne les organisations dans le développement de l’intelligence collective par un changement de posture des dirigeants. Il a développé une véritable expertise dans la pédagogie active et l’apprentissage actif en ligne. Il accompagne les projets de digitalisation de la formation en tant que technopédagogue.