Nous contacter

78 avenue du Général Michel Bizot
75012 PARIS

Nous appeler

Dans le tumulte actuel, le virage digital s’accélère. Il reconfigure nos modes de travail, nos interactions, notre communication. Si bien que beaucoup d’indépendants, consultants ou coachs, pris dans la tourmente, délaissent leur premier outil de visibilité, leur site web. Souvent au profit des réseaux sociaux, où la communication est plus flexible, instantanée mais aussi plus fragmentée, éphémère, aléatoire, noyée dans la masse. Même si les deux sont complémentaires, votre site est votre QG. Si vous ne l’habitez pas, s’il est laissé à l’abandon, qui aura envie de le visiter ? En quoi pourra-t-il être un relai, un soutien pour votre activité ?

Votre site, un allié ailé

On pourrait penser qu’en pleine crise sanitaire, il faut parer au plus pressé, vendre pour tenir le coup. Mais pour vendre, il faut se faire connaître. Vos messages sont-ils toujours adaptés au contexte, aux besoins ? Contraints de remodeler nos prestations avec plus de distanciel ou des formats hybrides, nos sites internet ont sûrement besoin d’être repensés. Tout comme nos activités qui bougent en permanence, un site est une entité vivante et non une coquille vide. Il est interconnecté à tout un écosystème mouvant. Il doit coller au plus près à ce que vous proposez aujourd’hui, demain. Et non hier. Comment lui redonner du souffle, reprendre la main dessus et profiter de ces temps de réinvention pour le refondre ?

Voici quelques points clés et questions à vous poser. Car souvent ce qui bloque ou freine, c’est le manque de repères, les injonctions contradictoires. Ce que j’ai constaté en 15 ans de métier. Par où commencer ? Comment préparer, structurer les contenus ? Quel design, quel outil choisir ? Quel hébergeur ? Comment être vu, trouvé ? Car un site ce n’est pas seulement du texte et des photos, c’est un ensemble de paramètres qui interagissent, convergent et sont à prendre en compte de façon à la fois globale et détaillée.

8 points clés

1/ Votre positionnement & singularité

Premier pilier, ce sont les fondations. Avant de penser à la technique, à l’outil – ce qui reviendrait à prendre le sujet à l’envers – car l’outil est au service du message. Qui êtes-vous ? Quel est votre message ? Qu’avez-vous à dire et pourquoi (votre « Why », ce qui vous anime) ? Le Web est tellement saturé, que l’on doit immédiatement saisir ce qui fait votre singularité, en tant que coach, consultant, formateur. Et votre singularité ne se situe pas en un point unique. Elle se loge au croisement de plusieurs faisceaux : votre histoire, votre trajectoire professionnelle avec ses revirements, vos compétences, votre approche, vos talents naturels, votre personnalité. C’est à ce carrefour que se situe votre zone de brillance. Là où vous êtes inimitable. Et c’est de là que part le fil conducteur qui va permettre d’articuler votre offre, avec ce petit truc en plus, bien à vous. Cette première étape n’est pas aisée, mais elle est essentielle car elle oriente tout le site, aussi bien son contenu, que son identité visuelle, son énergie et donc son impact.

2/ Les publics visés

Ensuite se pose la question, à qui je m’adresse en priorité ? Cela semble une évidence mais bon nombre d’indépendants sont multi-activités. Et donc multi-cibles, multi-secteurs. Difficile de parler à tout le monde, ce qui revient à parler à personne. Faire un site c’est faire des choix, prendre un parti pris, quitte à privilégier certaines cibles au détriment d’autres. Avec qui avez-vous le plus envie de travailler ? Avec qui vous sentez-vous le plus efficient, le plus fluide ? Avec qui prenez-vous le plus de plaisir à travailler, tout en générant du CA ? Délimiter vos cibles prioritaires ne veut pas dire passer sous silence d’autres publics secondaires. Mais les placer en arrière-plan. Hiérarchiser. Votre message aura plus de portée.

3/ Objectifs recherchés

Trouver des clients ! Bien-sûr, un site qui fait le job rapporte des contacts, mieux des clients. Il y a plusieurs moyens d’y parvenir. Voulez-vous en priorité être
repéré comme expert dans votre domaine, en publiant du contenu régulier au moyen d’articles. Générer de nouveaux contacts, fidéliser, obtenir du récurrent. Consolider votre notoriété, rassurer, crédibiliser votre démarche. Vendre en ligne vos prestations. En fonction des objectifs visés, le parcours utilisateur et les fonctionnalités seront différents. De la mise en avant de contenus, à la captation ou non d’adresses mails, la mise en place d’une newsletter, le choix de
modules de vente en ligne ou le couplage avec des plateformes de vente reconnues comme Weezevent ou Eventbrite.

4/ Préparer les contenus textes en vue du référencement

Ecrire pour le Web fait appel à des techniques spécifiques. On utilise la pyramide inversée, le plus important en haut de page. Un style direct, concis, concret. Par ailleurs, avant toute rédaction, il s’agit de s’interroger sur les mots et expressions clés sur lesquels vous voulez être trouvé. Car ces mots clés utilisés aux bons endroits dans vos textes influencent votre référencement et permettent aux moteurs de recherche de vous identifier. Donc la façon d’être vu et trouvé par ceux qui sont en recherche de votre expertise. Avoir un site c’est bien, être trouvé c’est mieux !

5/ Design et identité visuelle

Quelle ambiance voulez-vous sur votre site ? Quelle image, quelles valeurs souhaitez-vous véhiculer ? Professionnelle certes, mais plutôt féminine ou
parler à tous, douce ou tonique, poétique, métaphorique ou décalée, à contre-courant ? Il en découlera une orientation graphique, un choix de couleurs, de photos ou illustrations, selon une ligne cohérente. Un design bien pensé sert le message, facilite l’accès à l’information utile, apporte un supplément d’âme. Un site est autant ressenti que lu. Il apporte une émotion. Quelle respiration donnez-vous au lecteur ? Est-ce chargé ou aéré, par des blancs qui sont au
graphisme ce que les silences sont à la musique.

6/ Choix techniques

Quelle solution choisir en fonction de votre budget, votre aisance avec la technique, la facilité d’utilisation. Il existe de nombreuses plateformes de création de sites, dont WordPress le plus utilisé, ainsi qu’une foultitude d’autres solutions comme Wix, Weebly, Squarespace… Tous ces outils sont gratuits à la base ou peu onéreux, mais leur prise en main, leur flexibilité, leur évolutivité sont variables. Et surtout un point à vérifier : qui est propriétaire du site, du nom de domaine, lorsque vous souscrivez un pack tout-en-un, avec hébergement et nom de domaine compris. Comment pouvez-vous le récupérer lorsque vous voulez changer de plateforme ? Sur le papier (enfin à l’écran), tout semble simple mais dans la réalité… c’est souvent un vrai casse-tête !

Un autre point à bien étudier est l’hébergeur. Les grands hébergeurs connus du marché ont souvent des offres attractives en termes de prix mais un service déplorable, notamment pour les sauvegardes ou la restauration du site en cas de problème. Ce qui est devenu assez fréquent même pour les « petits sites » qui peuvent être hackés ou dysfonctionner. Donc ce point n’est pas à négliger, tout comme le service de maintenance fourni.
Le choix de l’outil a aussi une incidence sur la facilité de mise à jour du site. Quelles affinités ou réticences avez-vous avec la technique ? Avez-vous testé l’outil ? Serez-vous formé.e ?

7/ Votre site est-il « Responsive » ?

Ce point est essentiel aujourd’hui, on appelle « responsive » un site dont le design s’adapte aux smartphones, tablettes et ordinateurs. Il convient donc de visualiser comment s’affiche votre site sur les différentes tailles d’écrans, et pas seulement sur ordinateur. Car cela va orienter certains choix en termes de design, découpage de pages, navigation, ergonomie. Comment se comportent les images sur téléphone ? Les titres sont-ils lisibles ? Le texte est-il trop long, indigeste ? On peut d’ailleurs choisir dans les paramétrages techniques de ne pas faire apparaître certains blocs sur la version smartphone, pour aller à l’essentiel et ne pas ralentir le parcours utilisateur. L’internaute est pressé, il veut comprendre en un coup d’œil ce que vous faites.

8/ Référencement, visibilité et réseaux sociaux

Comme évoqué, la qualité de rédaction des textes a un impact direct sur le référencement. Mais il y a un tas d’autres paramètres qui entrent en jeu pour optimiser le référencement naturel d’un site. Outre des paramètres techniques à activer lors du développement, un point clé est de produire régulièrement du
contenu, au travers d’articles, de vidéos, de podcasts, et de créer un maillage vers les réseaux sociaux. Linkedin, Facebook, Youtube, Twitter, Instagram, voire Tik Tok, ont une forte audience ce qui est bon pour faire remonter votre site en lien. Reste à choisir les plus pertinents pour toucher vos publics et ceux avec lesquels vous êtes le plus en phase. Pour cela reste à tester, expérimenter, car il n’y a pas de recettes miracle. Chacun trouvera ses réseaux favoris,
son style, un ton qui lui est propre. Cela demande du temps. Il s’agit d’un travail de patience et de persévérance. On ne peut juger les retours que sur la durée. Et en matière de visibilité, rien n’est figé, tout évolue en permanence. On peut être doublé par d’autres sites plus actifs. Il convient donc de contrôler régulièrement sur Google comment vous ressortez sur les expressions clés de votre métier. Sachant que sur un site, le contenu est Roi, produire régulièrement du nouveau contenu est une stratégie payante à terme.

Ainsi, optimiser sa visibilité n’est jamais terminé. Même si créer ou refondre son site demande un gros travail à la base, c’est lorsqu’on le lance que tout commence ! Le nourrir régulièrement de nouveaux contenus, en lien avec les réseaux sociaux, est essentiel pour ne pas tomber dans les oubliettes de Google… et des internautes sursollicités.

Share:

Béatrice Pasquer, à la fois entrepreneure, coach professionnelle, Webdesigner, consultante en communication, elle a créé Caliago en 2004. Depuis elle accompagne les entrepreneurs, dirigeants et acteurs du changement à bâtir, réinventer leur activité et se rendre visible, en s’appuyant sur leur singularité. Son approche globale, pragmatique et multidimensionnelle permet à chacun de trouver son fil rouge pour se déployer avec sens et cohérence.