Préparer ou perfectionner aux métiers de l’accompagnement, du conseil et de la formation
Amy Cuddy

Votre langage du corps peut façonner qui vous êtes 

Amy Cuddy travaille sur les expressions non-verbales de pouvoir et de domination. Dans le règne animal, dont les humains, le langage du pouvoir est associé à une ouverture avec une extension du corps et une occupation de l’espace. Le langage de l’impuissance est celui de la fermeture et de la protection. C’est inné car les voyants comme les mal voyants lèvent les bras en l’air en cas de victoire. Si nous savons que nos comportements non-verbaux influencent fortement ce que les autres pensent de nous, nos comportements non-verbaux influencent aussi ce que nous pensons et ressentons. Et quand il s'agit de pouvoir, cela va aussi dans les deux sens. 
Les personnes qui se sentent puissantes ont tendance à être plus affirmées, confiantes, optimistes, prennent plus de risques et sont convaincues qu'elles vont gagner même à des jeux de hasard. Physiologiquement, il y a aussi des différences sur deux hormones-clés : la testostérone, qui est l'hormone de la domination, et le cortisol, qui est l'hormone du stress.  Les puissants mâles alphas dans la hiérarchie des primates comme les leaders puissants chez les humains ont beaucoup de testostérone qui est liée à la domination et peu de cortisol, l’hormone du stress. Cela veut dire que ces leaders se sentent à la fois puissants et détendus.  

Dans une expérience de laboratoire, le taux de testostérone augmente de 20 % chez les volontaires qui adoptent pendant 2 minutes une posture de puissance, et baisse de 10 % avec une posture d'impuissance. Donc deux minutes conduisent à ces changements hormonaux qui configurent votre cerveau à être soit affirmé, confiant et à l'aise, soit réellement stressé et abattu. L’expérience a été renouvelée lors d’entretiens d’embauche. Les meilleurs résultats ont été obtenus chez ceux qui en plus de la posture de puissance, apportaient leur vraie personnalité et une qualité de présence dans leurs propos. Donc pour réussir ce que vous voulez, ne faites pas semblant d’être puissant jusqu'à ce que vous le fassiez. Faites semblant d’être puissant jusqu'à ce que vous deveniez qui vous êtes vraiment. Deux minutes peuvent conduire à de grands changements.