Préparer ou perfectionner aux métiers de l’accompagnement, du conseil et de la formation
réaliser sa nature profonde

Le bonheur est de rechercher et de réaliser sa nature profonde 

Pour Frédéric Lenoir, le bonheur consiste à réaliser sa nature profonde et cela demande un effort par la raison, pour se connaître et découvrir ce pour quoi on est fait. Le plus heureux n'est pas la personne agée qui trouve la sagesse par un travail sur lui comme dans le modèle confuséen. Selon le modèle taoïste, le plus heureux c'est l’enfant car ce dernier est dans la spontanéité, dans la joie, dans l’émerveillement, dans la foi en la vie, il est dans la fluidité. En grandissant il rentre dans le mental, l’égo se structure avec l’apparition des peurs, des conflits, des interdits, et il perd sa fluidité. Le danger de l’adulte est de vouloir préserver cet égo et de contrôler pour ne pas perdre ce qu’il a acquis. Un des obstacles au bonheur est de vouloir contrôler la vie, alors que ce n’est pas possible puisqu’elle est en mouvement permanent. Le lâcher-prise est une des clés du bonheur. Les difficultés de la vie sont là pour nous réorienter vers ce qui est bon pour nous et ce qui fait sens pour nous. On recherche trop le bonheur de manière volontaire et obsessionnelle au lieu de le trouver dans l’expérience d'un plaisir raisonné, dans la générosité et dans l’attention au présent. La quête volontaire et obsessionnelle du bonheur peut rendre malheureux. Il convient donc d'être dans l'expérience de la vie en laissant la possibilité à ce bonheur d'émerger.