Préparer ou perfectionner aux métiers de l’accompagnement, du conseil et de la formation

Process Communication et Analyse Transactionnelle

Process Communication ou Process Com 4/5

Les parties de personnalité

Jean-Luc MONSEMPES

Jean-Luc-Monsempes-InstitutVous avez certainement pu expérimenter combien il est facile de communiquer avec certaines personnes et difficile avec d’autres. Le langage de l’autre, avec ses mots, ses gestes, ses mimiques, est parfois perçu comme agressif ou provoque un inconfort. C’est comme si il y avait un obstacle à la compréhension mutuelle ou comme si nous n’étions pas sur la même longueur d’onde. L’échange s’accompagne d’une considérable déperdition d’énergie. Comment expliquer cela ? Ce n’est pas sur les mots que nous réagissons mais sur la forme. Les mots sont importants car chargés de sens. Mais ce qui est encore plus important, c’est la manière dont ces mots sont prononcés, c’est-à-dire le processus de la communication qui a lui seul peut avoir un impact sur nos ressentis en stimulant ou inhibant nos ressources personnelles.

Les parties de personnalité, ou nos « équipements pour communiquer »

Chaque type de personnalité possède une manière spécifique de s’exprimer, comme s’il puisait dans un bagage personnel, un « équipement » individuel pour rentrer en relation avec les autres. Ce bagage est une partie de personnalité, c’est-à-dire un ensemble cohérent de comportements verbaux et non verbaux, de pensées et de ressentis que nous utilisons lorsque nous sommes en situation de communication. Chaque type de personnalité possède des parties de personnalité plus ou moins activées. Et notre tendance naturelle est d’aller puiser nos stratégies de communication de façon presque automatique dans les même parties, celles qui sont activées. Ce qui explique nos habitudes de communication et aussi nos limites dans certaines situations qui nécessitent d’activer des parties de personnalité peu développées. Utiliser une partie de personnalité peu activée nous met dans une situation d’inconfort et de stress. Il existe cinq parties de personnalité dont quatre sont spécifiques à des types de personnalité et l’une à une situation : le Protecteur, le Réconforteur, le Directeur, l'Emoteur, l'Ordinateur. Ces parties sont reconnaissables à partir de cinq indicateurs spécifiques :

Les mots Le ton de la voix Les gestes Les expressions du visage L'attitude corporel

 

Nous pouvons considérer qu’une partie de personnalité est activée, lorsque trois de ces indicateurs sont présents.

Le protecteur

Le protecteur correspond à une partie parentale de notre personnalité qui est là pour gérer les pertes de contrôle. Pour activer le Protecteur, vous donnez des ordres, en utilisant l'impératif et en vous adressant à vos propres sens ou aux sens d'une autre personne. Cette partie de personnalité n’est pas liée à un type de personnalité mais trouve son utilité face à des personnes qui sont dans la confusion, qui perdent le contrôle et qui ont besoin de retrouver une pensée claire.

Messages Ils s’adressent aux sens de l’autre.
Mots Ce sont des ordres donnés en situation de crise ou de panique, sans ton agressif, sans menace, ni colère, ni agressivité.
Ton de voix Il est ferme, protecteur, apaisant, sans hésitation.
Gestes En avant, mains sur l’épaule.
Posture Droite et ferme, ouverte.
Mimiques Hochement de tête pour montrer de la confiance, une invitation à accepter la proposition d’aide, de soutien et l’ordre donné.“ Détend-toi ; Respire profondément; Regarde-moi ; Ecoute-moi ”
Exemples Tous types de personnalité. Non lié à un type de personnalité mais à une situation
Utilisateurs  

Le Directeur

Le Directeur correspond à une autre partie parentale de notre personnalité. Pour activer le Directeur, il convient de donner des ordres à l'impératif comme si vous vous adressiez à la partie pensante de l’autre ( la partie Ordinateur). Il n’y a ni colère, ni attaque, ni menace dans l’expression des ordres.

Messages Ils s’adressent à la partie pensante de l’autre pour l’inviter à agir.
Mots Ce sont des informations directives sous forme d’ordres à l’impératif.
Ton de voix Ferme et calme sans menace, ni agressivité, ni colère.
Gestes Rares.
Posture Droite.
Mimiques Sans expression.
Exemples « Donnez- moi votre rapport « , « Dites-moi la raison de votre choix « ; « Apportez moi le dossier X » ; « Dites à Z de venir me voir »
Utilisateurs Promoteurs

L’Ordinateur

L’Ordinateur correspond à la partie pensante de notre personnalité, la partie qui traite de l’information. Pour activer l’Ordinateur, il convient de poser des questions pour rechercher ou donner de l’information. Il n’y a pas d’expression des émotions.

Messages Ils s’adressent à la partie pensante de l’autre pour rechercher ou donner de l’information.
Mots Ils sont interrogatifs, sous forme de questions.
Ton de voix Calme, posé, sans émotions, ni menace, ni agressivité, ni colère.
Gestes Rares.
Posture Droite et calme.
Mimiques Aucune ou attentif aux réponses.
Exemples “ Pouvez-vous… ? ” ; “ Voulez-vous… ? ” ; « A quelle heure … ? » ; « Comment ferez vous pour … ? » ; « Qu'attendez-vous de moi ? »
Utilisateurs Travaillomanes ; Persévérants ; Rêveurs.

L’Emoteur

L’Emoteur correspond à la partie « Enfant » de notre personnalité, avec ses aspects sensibles, ludiques, spontanés, créatifs. Pour activer cette partie, il convient de laisser libre cours à sa spontanéité , afin de faire des choses amusantes, exprimer ses ressentis. Il n’y a ni agressivité, ni colère, ni moquerie, ni menace.

Messages Ils s’adressent à la partie « enfant » de l’autre.
Mots Des onomatopées, mots spontanés et expression des sentiments authentiques (peur, joie, colère, tristesse)
Ton de voix Energique, enthousiaste.
Gestes Animés, vivants.
Posture Sur ressort, dansante, en mouvement, fluide, flexible.
Mimiques Yeux brillants, visage rayonnant et animé.
Exemples « Super ton look » ; « Terrible » ; « J’aime » ; « Chouette » ; « Génial » ; « J’ai eu la trouille » ; « J’ai les boules » ; « Je suis très triste et j’ai envie de pleurer»
Utilisateurs Rebelles

Le Réconforteur

Le Réconforteur correspond à la partie « maternelle » de notre personnalité, avec ses aspects chaleureux, nourriciers, soucieux du bien être de l’autre. Pour activer cette partie, il convient de laisser exprimer ses émotions et de dire à l’autre combien sa présence est importante pour nous. Les ressentis personnels sont exprimés de façon spontané, et sans être préparés dans le but d’une plus grande adaptabilité relationnelle.

Messages Ils s’adressent aux émotions et sentiments de l’autre et non aux pensées.
Mots Affectifs, appréciation, compliments.
Ton de voix Calme, doux, apaisant, chaleureux, attentionné.
Gestes Paumes des mains visibles ou mains sur l’épaule, contacts chaleureux.
Posture Ouverture ; corps penché vers l’autre.
Mimiques Sourire, douceur, gentillesse
Exemples « Je t'apprécie beaucoup » ; « Je suis heureux de te voir » ; « Je comprend tes problèmes » ; « Tu peux compter sur moi »
Utilisateurs Empathiques

La source de nos parties de personnalité

Chaque individu est un être de besoin qui cherche à exprimer son autonomie et sa liberté à satisfaire son individualité. Entre les exigences externes de contraintes et les exigences internes de liberté, notre personnalité va se constituer au travers des expériences les plus signifiantes de l’enfance. Chacun va chercher à établir un cadre de référence cohérent pour percevoir le monde d’une certaine manière et s’adapter. Ce cadre de référence va se stabiliser et parfois se rigidifier au dépend de nos capacités d’adaptation. Les nouvelles expériences vécues par la suite vont être intégrées de façon à maintenir l’équilibre interne de ce cadre de référence

Ces parties de personnalité ont pour sources les « Etats du Moi » structurels de l’Analyse Transactionnelle. Chaque personne est un être de culture car il appartient à un système humain drence.

Types de personnalité et les parties de personnalité

Chaque type de personnalité va privilégier une de ces parties aux dépend des autres, ce qui explique nos difficultés à rentrer en relation avec certains personnes qui ne disposent pas du même « équipement » à communiquer que nous.

Type de personnalité Partie de personnalité la plus développée
Empathique
Travaillomane
Persévérant
Rêveur
Rebelle
Promoteur
Réconforteur
Ordinateur
Ordinateur
Ordinateur
Emoteur
Directeur

Notre équipement pour communiquer

Les parties de personnalité sont impliquées dans toute relation ou toute décision. Elles représentent notre réservoir de ressources pour nous adapter à notre environnement et à des personnes semblables ou différentes de nous. Ces parties de personnalité sont comme des batteries. Quand elles sont rechargées, nous avons l’énergie pour mettre en oeuvre notre équipement verbal et non verbal pour communiquer. Certaines parties sont difficilement rechargeables et quand nous les sollicitons pour mieux nous adapter à notre environnement, nous pouvons ressentir un sentiment d’inconfort, qui exprime nos limites personnelles. Bien sur, l’entraînement et une pratique régulière pour « muscler » ces parties permet d’en retrouver l’usage, d’en actualiser le contenu et de développer ainsi notre flexibilité relationnelle.

A suivre…

Informations complémentaires sur la Process Com

Découvrir une descrition de la Process Communication

Qu'est ce que la Process Com ?

Une bibliographie sur la Process Com

La blibliographie Process Com

Les autres articles sur la Process Communication 

1ère partie : les principes de la Process Communication
2ème partie : les caractéristiques des 6 types de personnalité de la Process Com
3ème partie : la structure de personnalité de la Process Com
4ème partie : les parties de personnalité de la Process Com
5ème partie : les canaux de communication de la Process Com.

Les formations sur la Process Communication

Formation Process Communication niveau I et Formation Process Communication niveau II

Process Communication ou Process Com 3/5

La structure de la personnalité

Jean-Luc MONSEMPES

Jean-Luc-Monsempes-InstitutLe premier article donnait une présentation générale de la Process Communication de Taibi Kahler et de ses principes. Le second article décrivait les 6 grands types de personnalité. Le troisième article est consacré à ce qu'on appelle la structure de personnalité, c'est-à-dire la manière dont ces 6 types de personnalité s'assemblent pour former un ensemble à la fois très stable, et capable de changer. La Process Communication explique la structure de la personnalité en utilisant la métaphore de l’immeuble, dans lequel nous trouverons un rez-de-chaussée, un ascenseur pour monter dans les cinq étages, et aussi une cave et un sous-sol.

La structure fait référence aux éléments stables d’un système.

Le type de personnalité de base

Le rez-de-chaussée serait notre personnalité de base, nos fondations personnelles, ce qui est « fixé » en nous. Innée ou acquise cette base est dessinée très tôt dans l’enfance et ne changera plus au cours de notre vie.

L’ordre des étages

Il est le fruit de notre éducation, c’est-à-dire de nos interactions avec des figures significatives de notre environnement. Il serait fixé vers 6 ou 7 ans et au plus tard au moment de l’adolescence, puis deviendrait immuable. A partir de ces six constituants de base de la personnalité, chaque individu dispose donc une hiérarchie qui lui est propre. Avec six types de personnalité, 720 combinaisons sont possibles. Et si on détermine un pourcentage de 0 à 100 correspondant à la quantité de caractéristiques présentes pour chaque type de personnalité, le nombre de combinaisons est infini. Ainsi, avec six types de personnalité, il serait possible d’expliquer toute la diversité humaine ! Chaque personne possède une hiérarchie spécifique de ces six types de personnalité.

Le type de personnalité de phase

La phase est l'étage du type de personnalité en développement dans notre vie actuelle. Un changement de phase apparaît à la suite d’un stress sévère et prolongé. Il a lieu dans l’ordre ascendant de l’immeuble. Une phase est surtout caractérisée par un changement important des facteurs de motivation de la personne. Ces nouvelles motivations vont agir comme des « attracteurs » pour l’émergence de nouvelles capacités ou points forts.

immeuble_personnalite

L’ascenseur. Il correspond à notre capacité d’adaptation immédiate à notre environnement relationnel. Nous pouvons décider de changer provisoirement d’étage, le temps d’établir un bon échange relationnel. C’est comme si nous prenions un ascenseur capable d’atteindre l’étage correspondant à celui de notre interlocuteur. Le maintient de l’ascenseur à l’étage approprié sera d’autant plus difficile qu’il sera plus élevé car le sujet possède une quantité d’énergie moindre à cet étage.

La réduction de notre flexibilité relationnelle est en relation avec la diminution de notre énergie d’adaptation à des types de personnalité « difficiles » pour nous, c’est-à-dire celle du haut de  notre immeuble et elle s’accompagne d’un ressenti de stress inconfortable. Nous rentrons alors dans les différents étages du sous-sol de notre immeuble et dans les comportements prévisibles de notre scénario de stress.

La notion de changement de phase

La structure d’une personnalité (la hiérarchie des six types) est stable chez chaque individu, et pourtant notre personnalité évolue au cours de notre vie. Ceci s’explique par le changement de phase. Le changement de phase, c’est comme si nous montions à l’étage supérieur pour nous y installer pendant quelques années ou toute une vie, en s’appropriant les caractéristiques de personnalité de ce nouvel étage, tout en conservant celles de notre personnalité de base.

Un changement de phase est avant tout un changement de motivation

Par exemple « j’avais besoin de convaincre, j’ai maintenant besoin de m’amuser en travaillant », ou « j’étais un dingue du travail, mais maintenant ce qui est important pour moi c’est l’intimité que j’ai avec mes amis ». C’est comme si la personne sous stress ne trouvait plus dans son type de personnalité actuel, les ressources nécessaires pour s’adapter à un événement inhabituel, et était conduite à investir son énergie durablement dans un autre type de personnalité.

Un stress sévère et durable, heureux ou malheureux, un changement important de notre mode de vie peut nous conduire à quitter notre base pour accéder à l’étage suivant qui devient ainsi notre nouvelle phase. Certaines personnes vont changer de phase à la suite d’une naissance, d’un deuil… ou d’une promotion professionnelle. Le changement de phase se fait de façon progressive.
Au cours de ce processus de nouveaux comportements de la phase vont se surajouter à ceux de la base. Changer de phase ne signifie pas instabilité, de même que rester dans sa base ne signifie pas rigidité. Un autre stress sévère et prolongé peut être à l’origine d’un nouveau changement d’étage qui devient ainsi notre nouvelle phase. Le changement de phase se fait uniquement dans l’ordre ascendant de l’immeuble.

Une série de stress ne déclenchera pas systématiquement des changements de phase. Ce stress doit avoir une durée (6 mois à deux ans), une forte intensité et une « problématique » non résolue. Pour éviter de changer de phase, il convient avant tout de s’occuper de soi et de ses ressources personnelles par la satisfaction de ses besoins psychologiques.

Rester dans sa base, ce qui est le cas pour un tiers de la population, signifie probablement que la personne a trouvé les ressources pour s’adapter à des situations inhabituelles. Les deux tiers d’une population ont cependant changé de phase au moins une fois.

Distinguer les types de changements et processus d’adaptation

Dans ce modèle de l’immeuble de personnalité, l’élément stable serait la hiérarchie individuelle des types de personnalité. D’autres éléments sont variables au cours de la vie d’un individu :

- le changement de phase qui est un processus d’adaptation lent, inconfortable et involontaire.
- le changement d’étage avec l’ascenseur qui est un processus d’adaptation rapide et volontaire.

Identifier la structure de notre immeuble de personnalité

Trois principaux moyens permettent l'identification des types de personnalité dominants :

L'Inventaire De Personnalité (IDP)

Il permet de connaître la structure de son immeuble. En fonction de vos réponses à un questionnaire, un système expert informatisé va donner une cartographie de la structure de votre immeuble (base, hiérarchie, phase) et de vos caractéristiques : vos points forts, vos sources de motivation, vos réactions sous stress, votre style naturel de management, les personnes avec vous aurez le plus de facilité ou de difficultés à communiquer, comment vous réagissez à votre environnement…etc.

L’observation directe des comportements

Cette observation du langage verbal ou non verbal donne de nombreux repères pour identifier à quel type de personnalité appartiennent certains comportements. Une série de questions peut aider à trouver la base et la phase.

Les mises en situation ou les exercices pratiques

Elles nous permettent de confronter la "carte" ou la représentation que nous avons de la structure de notre personnalité, avec notre l'expérience relationnelle. Ces exercices de flexibilité relationnelle valident ou non notre représentation personnelle des composantes de notre personnalité.

Comment accéder aux différentes parties de personnalité

Le développement de la quantité d’énergie disponible à chaque étage de personnalité renforce notre capacité d’adaptation à notre environnement. La question se pose alors de savoir comment accéder aux différentes parties de personnalité. Deux processus bien distincts peuvent contribuer au renforcement de notre adaptabilité :

Un processus lent et involontaire de changement de phase

Il survient à la suite d'un stress sévère et prolongé, en lien avec un manque de ressource pour nous adapter à une situation confrontante. Ces événements inconfortables peuvent nous conduire à quitter notre base pour accéder à l’étage suivant qui devient ainsi notre nouvelle phase. Ce sont des changements lents, durables et non volontaires. Un changement de phase s’accompagne d’un changement de motivations et le développement de nouveaux points forts/capacités. Un changement de phase n’est pas souhaitable car il signifie avant tout que le sujet a subi un stress important et prolongé.

Un processus rapide et volontaire d'adaptation avec « l’ascenseur » relationnel

Nous pouvons décider de changer provisoirement d’étage, le temps d’avoir une relation efficace, à condition d’en avoir les ressources. Tout se passe comme si nous prenions un ascenseur capable d’arriver à l’étage correspondant à la phase de notre interlocuteur car le secret de la communication est d’être en mesure d’offrir à notre interlocuteur ce dont il a besoin. Fonctionner à un étage qui n’est pas celui de votre phase actuelle nécessite beaucoup d’énergie et explique pourquoi nous pouvons être si épuisés par un entretien avec certaines personnes.

CausesRessources inadaptées & stress sévère et prolongéRessources adaptées &  apprentissages

  Changement de phase Ascenseur
Processus Passif, lent, involontaire Actif, rapide, volontaire
Niveaux Motivations et Points forts / capacités     Surtout les points forts / capacité

L’entraînement par des exercices est le meilleur moyen d’acquérir une flexibilité relationnelle et savoir se mettre « en phase » avec les autres types de personnalité. Et n’oublions pas qu’être Empathique de base n’exclue pas que nous puissions être, par exemple Rebelle, Promoteur, Persévérant ou Rêveur, selon nos capacités d’adaptation, notre expérience ou notre environnement.

A suivre…

Informations complémentaires sur la Process Com

Une descrition de la Process Communication

Qu'est ce que la Process Com ?

Une bibliographie sur la Process Com

Bibliographie Process Com

Les autres articles sur la Process Communication

1ère partie : les principes de la Process Communication
2ème partie : les caractéristiques des 6 types de personnalité de la Process Com
3ème partie : la structure de personnalité de la Process Com
4ème partie : les parties de personnalité de la Process Com
5ème partie : les canaux de communication de la Process Com.

Les formations sur la Process Communication

Formation Process Communication niveau I

Formation Process Communication niveau II