Le charisme et la PNL

Jean Luc Monsempès

Jean-Luc-Monsempes-InstitutPour entrainer les autres, motiver, susciter leur adhésion à la réalisation de vos projets, vous avez besoin de charisme. Cette qualité que l'on pense innée et que l'on admire tant chez des figures emblèmatique existe potentiellement en chacun de nous. Le charisme est un processus qui s'active quand nous sommes connectés à quelque chose qui nous anime et que nous voulons faire partager aux autres. Le charisme signifie "don", "cadeau", un état en lien avec notre passion, notre rêve, une source d'une énergie capable de rayonner vers les autres et que les autres peuvent ressentir. Le don est l'expression d'une contribution individuelle à une vision qui, lorsqu'elle est partagée, peut susciter engagement et enthousiasme chez les autres. Le charisme est une forme d'éveil de notre propre excellence, une forme de « lumière intérieure » qui peut permettre aux autres d'éveiller leurs propres lumières. Le charisme s'exprime beaucoup plus par les aspects somatiques (non verbaux) que cognitifs (verbaux) de notre communication. Le charisme est très lié à la gestion de sa propre énergie. Exprimer son charisme consiste à modéliser notre propre état d'excellence, enrichir son expression, puis relier une résonance cognitive (les mots justes) à une résonance somatique (tonalité, posture, gestes) et à une résonance du champ relationnel (ressenti par soi et les autres).

Une lumière qui fait toute la différence

"Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde c'est d'être puissants au-delà de toutes limites. C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question... « Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? »
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ? Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde. Il n'y a aucune illumination dans le fait de se rétrécir pour éviter de faire peur aux autres.
Nous sommes nés pour manifester la gloire de Dieu qui est en nous. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous,  Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous autorisons inconsciemment les autres à faire de même. En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres."
- Marianne Williamson

Nelson Mandela a cité ce texte de Marianne Williamson lors de son discours d'investiture comme président d'Afrique du Sud, car ce texte parle de charisme et de quelque chose qui permet de faire une différence dans notre propre vie et celle des autres. Marianne Williamson dit en effet que quelque chose de singulier et de lumineux se trouve en chacun de nous.

A écouter M. Williamson, exprimer son charisme implique une capacité à prendre contact avec ce qui est si singulier en nous, cette « lumière en nous », puis s'autoriser à l'exprimer à travers nos actes, en ayant au préalable identifié et transformé les peurs qui peuvent s'opposer à l'expression de notre lumière. Et en faisant cela, nous autorisons les autres à se libérer de leurs propres peurs et à exprimer leur charisme.

Les définitions du charisme

Le dictionnaire Merriam Webster définit le charisme en parlant de faveur, de don, de grâce, de la magie personnelle du leader à susciter la loyauté, le dévouement ou l'enthousiasme populaire ; il parle également de champ magnétique ou de charme particulier. Cette définition présuppose l'existence de quelque chose liée à l'énergie et qui serait source d'une « forme d'attraction ».

Le charisme est la qualité personnelle unique attribuée aux leaders. Dès que vous avez un projet important à réaliser, vous devenez un leader, et l'énergie que vous mettez au service de ce projet peut faire également émerger plus d'énergie, d'enthousiasme et d'engagement chez les autres.

Le mot charisme vient du mot grec kharisma qui signifie « don » ou « faveur », un « cadeau divin ». Le charisme viendrait donc d'un don/cadeau personnel présent en chacun de nous, un don que nous pouvons apprendre à faire émerger et apporter au monde qui nous entoure. L'idée du charisme est celle du partage de son don avec notre environnement, au travers de ce que nous faisons et réalisons.

La fonction du charisme

Le mot charisme est souvent traduit par "Grâce" pour évoquer la manière d'être en relation avec soi même et de s'exprimer. Quelqu'un qui a du charisme est aussi quelqu'un perçu comme gracieux.
D'un point de vue neuro-linguistique, le charisme s'exprime plus dans le registre du non verbal (le langage du corps) que dans celui du verbal (le langage de la pensée) et il vient plus d'un niveau énergétique que d'un niveau cognitif. L'énergie du charisme à pour source notre profonde connexion à notre 'âme" (nos valeurs, notre vision, notre mission et le sens de notre identité) et se manifeste de façon somatique, sous forme de puissance, d'authenticité et de congruence, lorsque nous sommes également profondément connectés à un "champ" relationnel

Le charisme a pour fonction de communiquer d'une manière efficace et qui touche les autres, qui éveille les autres, et qui provoque engagement, dévouement et enthousiasme. Le charisme donne un cap pour arriver au but souhaité.

Comment explorer le charisme

Quel est ce don personnel, ce cadeau spécifique, qui ressemblerait à une lumière ?
Comment faire pour laisser briller votre lumière, pour amener le mieux  possible votre don autours de vous, au travers de ce que vous faîtes ? Comment utiliser ce don pour éveiller également de la lumière chez les autres et leur permettre de découvrir leur propre don ? Quelle est cette ombre, qui s'exprime sous forme de peurs, que vous allez rencontrer en vous reliant à votre lumière ? 

En vous reliant à votre lumière, une vulnérabilité peut apparaître. Plus vous exprimez ce qu'il y a de plus singulier en vous, plus vous vous exposez à la critique des autres. Développer votre charisme consiste à accroître votre présence à ce que vous faîtes, c'est à dire vous montrer tel que vous êtes, sans jouer la comédie, sans arrogance ou sentiment de supériorité. La présence, c'est ce mélange de prestance et d'efficacité qui permet à un orateur d'établir un lien proche avec son public. On dit d'une personne qu'elle a de la présence quand on se sent touchée par son authenticité. S'exposer aux autres avec cette proximité peut générer à la fois un sentiment de gratitude d'avoir ce don et cette générosité à le partager, et un sentiment de vulnérabilité et de peur. Cette peur et cette douleur expliquent les raisons pour lesquelles les individus cachent ou ne laissent pas briller leur propre lumière.
Il est utile de savoir accueillir tout ce qui peut apparaître avec l'expression de son charisme, les satisfactions comme les peurs ou les douleurs. En installant une protection qui serait comme une « deuxième peau », nous pouvons apprendre à nous protéger des attaques des autres, ou à ne pas être blessé par ces attaques.

Les stratégies pour développer votre charisme

Si le charisme est considéré comme un don ou un cadeau, il dépend également de compétences qui peuvent être apprises. Voici quelques unes des stratégies utilisées par ceux qui cherchent à développer leur charisme de façon intentionnelle. Au coeur de ces stratégies il y a avant tout une bonne connaissance de soi.

1. Se centrer et se relier à la source de votre identité : (votre don, votre cadeau ou lumière). Le charisme est associé à l'expression d'une qualité d'énergie qui est visible par les autres. Votre don est comme un diamant brut qu'il reste à tailler, à polir et à insérer sur un support pour montrer sa valeur et sa beauté. Rester centré et ouvert aux nouvelles possibilités qui s'offrent à vous

2. Développer sans cesse votre expertise et vos capacités personnelles : être capable de montrer au mieux votre don qui est tel un diamant.

3. Exprimer votre  identité dans des projets et des actions : établir un lien entre vos valeurs et ce que vous faites, puis relier vos objectifs futurs à des exemples concrets de réussites du passé.

4. Avoir une idée claire de vos objectifs : savoir faire le lien entre ces objectifs et le sens que vous donnez à votre vie. Insérer ces objectifs dans une vision de notre vie.

5. Gérer votre propre énergie et amener celle ci dans ce que vous faîtes. Développer une conscience de soi pour auto calibrer votre énergie

6. Créer un alignement et une connexion avec votre vision, vos valeurs fondamentales, votre mission.

7. Entretenir un sentiment de participation à quelque chose d'important qui, d'une certaine façon, « changera le monde » S'éveiller pour contribuer à quelque chose de plus grand que vous. Connecter votre énergie intérieure à quelque chose de plus vaste. Une boucle de feed back peut alors se mettre en place entre votre "jeu intérieur" et votre "jeu extérieur"

Le jeu intérieur et le jeu extérieur du charisme

Le charisme implique de se mettre en contact avec quelque chose en nous (notre jeu intérieur) puis de l'exprimer à l'extérieur pour que cela touche les gens (notre jeu extérieur).

Le jeu intérieur : il concerne notre capacité à nous mettre en contact avec nous-même et surtout avec l'énergie fondamentale de notre don (valeurs, mission, vision) et les peurs qui peuvent nous freiner. Les compétences du jeu intérieur concernent notre intelligence cognitive et somatique (émotionnelle)

Le jeu extérieur : il concerne l'expression de ce don vers l'extérieur pour inspirer, toucher et éveiller les autres. Les compétences du jeu extérieur concernent l'expression externe de notre intelligence cognitive et somatique, sous forme d'intelligence relationnelle, et au sein d'un système ou "champ relationnel"

Lorsque vos dynamiques externe et interne sont intégrées et alignées, une sorte d'excellence naturelle apparaît, vous êtes dans votre « zone d'excellence», vous agissez avec fluidité et grâce. Les indicateurs qui vous permettent de savoir si vous êtes dans votre « zone » :

- Un sentiment de confiance et l'absence d'anxiété et de doute de soi.
- L'absence de peur de l'échec, ou de doute à propos de l'atteinte de vos objectifs.
- L'attente d'une belle et excellente réalisation.
- Une réalisation qui se déroule avec grâce, sans effort et sans y penser.

Des aller retours vont s'installer entre ces deux boucles, celles du jeu intérieur et du jeu extérieur. A l'opposé de cet état d'excellence, on va trouver de l'anxiété, un manque de confiance, un faible degré d'énergie, de la peur, du stress, une paralysie mentale. Cet état est responsable de nombreuses difficultés et d'échecs dans la vie organisationnelle. Ces limitations individuelles limitent l'entreprise dans laquelle ces individus travaillent..

Tout débute par votre "jeu intérieur", sinon vous n'aurez rien à exprimer ensuite à l'extérieur pour toucher les autres. Les compétences à développer pour apprendre à gérer votre propre énergie, à son niveau optimal, ou coacher votre propre énergie :

1- la conscience de soi et de ce qui se passe en soi, au niveau cognitif et émotionnel. Prendre conscience de la présence de ces ressentis en vous et de la qualité de l'énergie en vous à un moment donné

2- la capacité à s'auto calibrer. Quels sont les 5 ou 7 éléments clés présents en vous quand vous êtes dans votre zone d'excellence ?

3- La capacité à évaluer son énergie selon une échelle, comme sur une table de mixage, pour en obtenir un niveau optimal.

4- la capacité à l'auto leadership: c'est la capacité à s'influencer soi même pour modifier son niveau d'énergie.

5- La  capacité à s'auto ancrer, pour retrouver rapidement un bon niveau d'énergie.

La présence à vous même et le contact avec votre zone d'excellence permettent de ressentir un sentiment de plus grande vitalité, de liberté, de connexion avec ce qui est important pour vous et de laisser briller votre propre lumière. Cette expression éveille l'autre en suscitant motivation et engagement. Le jeu intérieur est quelque chose qui doit être soutenu, sponsorisé.

Aspects négatifs du charisme et la question de l'ombre

L'ombre représente l'aspect négatif du charisme. L'ombre s'exprime par une influence néfaste qui éveille quelque chose de nuisible et dangereux chez les autres, une énergie dirigée contre les autres. Pour aborder les aspects négatifs du charisme il convient d'évoquer les points de différences entre l'ego et l'âme. L'âme est centrée sur la réalisation d'une mission au service des autres, alors que l'ego recherche un bénéfice personnel, qui est utile et approprié pour trouver une protection ou inapproprié quand il déclenche des jeux de pouvoir, l'agressivité et la dévalorisation des autres.

Modéliser l'expérience du charisme

"Une vitalité, une force vitale, une énergie transpirent de vous par vos actions. Vous êtes unique dans le monde entier et votre expression vous appartient. Si vous lui bloquez la voie, elle n'existera jamais à travers qui que ce soit d'autre ; elle sera perdue. Le monde vivra sans elle. Il ne vous appartient pas de juger de sa qualité, ni de la comparer à d'autres expressions. Votre devoir est de lui laisser la voie libre". - Martha Graham, l'une des fondatrices de la danse contemporaine expressive.

Quand vous êtes dans votre zone d'excellence et que votre lumière irradie, votre « canal » est ouvert. Il se ferme en cas d'anxiété, de peur, de doute de soi. Si vous voulez exprimer votre charisme, il est de votre responsabilité de maintenir votre canal ouvert.
L'auto calibration permet  de savoir quand le canal est ouvert,  à quel degré est-il ouvert, quoi faire pour l'ouvrir à nouveau, et comment l'ouvrir à nouveau au bon niveau ?

Ce canal dont parle Martha Graham est une forme de "programmation neuro-linguistique"
Le charisme, comme toute expérience, implique des aspects Neurologiques (le système nerveux présent dans tout le corps), Linguistiques (le langage verbal et non verbal et son influence sur soi et les autres) et Physiologiques (nos programmation avec nos manières habituelles de faire)

La différence qui fait la différence

La programmation neuro-linguistique ou  PNL s'est développée à partir du processus de modélisation, avec la recherche constante d'une réponse à la question suivante : quelle est la différence qui fait la différence ?

Pour la PNL,  la modélisation du charisme consiste à se demander « quelle est donc la différence qui fait la différence » chez des individus qui savent ou ne savent pas contacter leur zone d'excellence, maintenir l'ouverture de ce « canal » dont parle M. Graham ou de cette lumière évoquée  par M. Williamson ? Si je suis le modèle, je vais chercher un cadre de contraste entre des situations ou mon « canal » est ouvert ou fermé. Si les autres sont des modèles, je vais chercher cette différence entre ceux qui expriment ou pas leur charisme.

La modélisation de notre propre charisme

La modélisation nécessite une bonne conscience de soi et une capacité à s'auto calibrer pour rechercher des réponses au niveau du processus (le comment), et non du contenu (le quoi) de notre expérience. Cette conscience de soi et cette auto calibration est facilitée par un état de tranquillité et de présence à soi. Si vous êtes anxieux ou agité, vous avez peu de chance de faire des distinctions fines dans votre propre mode de fonctionnement. De même, il est plus facile de noter l'impact de la chute d'un caillou dans une eau calme que dans une eau agitée.

Le but de l'auto-modélisation est de découvrir les 5 à 7 éléments clé descriptifs (et non interprétatifs) présents quand votre « canal » est ouvert, quand votre lumière brille ou quand vous êtes dans votre zone d'excellence, ou tout simplement quand vous vous sentez pleinement présent.

L'auto-modélisation permet de définir les qualités liées au charisme, d'en faire l'expérience sensorielle, d'en préciser le niveau, et d'en accroître le niveau par quatre stratégies : en faisant appel à une expérience de référence ou j'ai eu du charisme, un modèle extérieur, une représentation symbolique du charisme, ou en faisant "comme si"
Le « Comme si » est une stratégie efficace pour amener une idée ou un concept dans le muscle. Comme disait Milton Erickson, il est possible de "faire semblant de faire... jusqu'à ce qu'on maîtrise l'action." Un niveau trop élevé de charisme, ne permet plus de se montrer ou de s'impliquer et peut faire apparaître un ressenti de vulnérabilité.

L'auto-modélisation permet d'établir un « tableau de bord » de votre propre charisme, et des 5 à 7 éléments sensoriels (et leurs sou modalités) qui caractérisent le niveau optimum d'ouverture de votre canal. Par exemple, les sensations d'harmonie, d'absence d'obstacle, d'orientation sur l'objectif, de lien avec les autres, de partage, de liberté corporelle et mentale, de concentration d'énergie dans le corps, de sécurité, de dynamique interne et externe sont souvent évoqués.
Certains éléments sont partagés avec d'autres et certains autres vous sont propres. Avec les 5 à 5 éléments qui caractérisent l'ouverture de votre canal, vous pouvez en faire un modèle.

L'impact sur les autres du charisme

Le rôle des neurones miroirs

Comment expliquer que notre présence " libère" les autres ou donne des permissions aux autres d'exprimer leurs propres lumières ? Quel est le mécanisme de ce "champ" entre les individus ?

Une des hypothèse se trouve dans le fonctionnement des neurones miroirs, qui existent chez les animaux comme chez les humains, et qui ont pour fonction de refléter en nous ce qui se passe chez les autres. Notre état interne influence les autres. L'impact de notre présence sur les autres vient d'une forme de résonance naturelle qui permet d'avoir l'expérience d'une autre personne, même lorsqu'on est silencieux. Il est donc important d'avoir la capacité à faire varier notre échelle des qualités du charisme et de calibrer la manière dont cela nous affecte et affecte les autres. Le témoin du charisme peut ainsi porter attention à ce qu'il voit ou entend de l'autre (calibration externe) et aussi à ce qui se passe en lui en se branchant sur ses propres "neurones miroirs" (calibration interne). Il peut ainsi calibrer ce qui se passe dans son corps et ressentir la qualité de résonance lorsqu'il est en contact avec une personne qui exprime son charisme.

La syntaxe somatique du charisme

Comment amener le charisme du monde intérieur vers le monde extérieur ? Comment amener le charisme dans la conversation ? 

Le charisme s'exprimant dans le non verbal à 90 % et dans le verbal à 10 %, la question est donc de savoir comment se servir de son corps pour "faire briller la lumière" dont parle M. Williamson, ou "laisser cette énergie s'exprimer à travers le canal" selon M. Graham
Comment faire sortir de moi ce qui est à l'intérieur de moi, comment faire irradier ma lumière intérieure, à travers ma posture, mes gestes, mon regard, les mouvements des mains ?

On va pour cela utiliser les propriétés de la syntaxe somatique, c'est-à-dire les capacités des schémas somatiques à être transférés d'une partie du corps à une autre. Si vous écrivez avec votre main, vous êtes capable de le faire avec votre coude gauche, votre pied, votre nez sans l'avoir appris. C'est comme une fractale reproductible à l'infini. Un schéma peut donc être transféré à une autre partie du corps sans passer une analyse consciente. C'est ainsi qu'on peut  faire "rayonner" votre message à travers tout votre corps.  Commencez par déterminer les caractéristiques physiques des qualités de votre charisme (descriptions sensorielles et/ou symboliques), puis transférez ces qualités (une ou deux) dans d'autre parties du corps (posture, gestes, mouvements) comme pour les diffuser dans tout votre corps. Enfin, amenez les qualités du charisme dans la conversation, en les ressentant et en les démontrant "comme si" vous étiez dans la situation souhaitée. Et notez l'impact de votre présence sur l'autre

La syntaxe somatique va vous permettre d'amener plus de votre son don/charisme dans les situations dans lesquelles vous avez besoin d'interagir et de communiquer.

Un sentiment de vulnérabilité qui apparaître si vous êtes le centre de l'attention, si vous voulez vous exprimer en public pour vous montrer tel que vous êtes  Il convient alors de savoir maximiser votre zone d'excellence et minimiser votre inconfort, votre peur, votre anxiété.
Dans cette situation, il est important de savoir soutenir le développement du charisme d'une personne par des messages de sponsorship  « Vous existez. Je vous vois ; Vous avez de la valeur ; Vous êtes important(e), spécial(e), unique. ; Votre place est ici ; Vous avez une contribution à apporter. »

Charisme et vulnérabilité

Comment gérer ce sentiment de vulnérabilité qui apparaît quand je veux exprimer mon charisme, comment gérer ce qui nous freine et ferme notre canal ?  Pour répondre à cette question, il est utile de comprendre la fonction d'un symptôme, à travers la dynamique de l'ego et de l'âme.

Les composante de l'âme : la vision (ce que vous voulez voir exister davantage dans le monde et ce à quoi vous voulez participer. La vision est très liée à vos valeurs) et la mission (votre contribution unique pour que la vision se réalise ?
Les composantes de l'ego : l'ambition (la réalisation ou statut que vous voulez pour vous même) et  le rôle (le type d'individu (ou organisation) que devez-vous être pour atteindre vos ambitions)

Le niveau d'alignement entre ces éléments détermine le niveau de santé d'un système. Perdre son âme, c'est réaliser ses ambitions à tout prix, quitte à se perdre et tomber malade. Dans un système sain l'ego est au service de l'âme. Gagner beaucoup d'argent n'est pas une fin en soi, mais une ambition pour avoir les moyens de contribuer à l'amélioration du monde qui nous entoure. L'entreprise dans laquelle vous travaillez et qui vous paye un salaire, vous enrichit, vous contraint ou vous tue à petit feu ?

La  fonction des symptômes

Le symptôme vient souvent du fait que l'ego ne permet pas à l'énergie vitale de l'âme de s'exprimer dans le monde. Si la colère ne peut s'exprimer, la rage peut apparaître. C'est comme si nous avions peur de changer des vêtements qui ne nous vont plus, ce qui nous place dans une double contrainte : "je ne supporte plus cette contrainte...mais je peux être blessé en changeant"

Pour Carl Jung "les symptômes sont toujours des compensations de notre inconscient pour les choix de l'ego" Si l'ego dit "avec ce rôle, il convient de se comporter uniquement de cette manière là", tout ce qui fait sortir du rôle prévu devient ombre à cacher. La maladie est le prix à payer pour réaliser l'ambition liée au rôle. Ce qui n'est pas permis par l'ego devient l'ombre. Si vous devez tout faire avec perfection, toute imperfection devient l'ombre à cacher.

Pour Milton Erickson, le symptôme est la solution. Il accueillait tout symptôme et en cherchait l'intention positive. Le symptôme est la partie de nous qui cherche à s'éveiller. Le symptôme est une solution figée (avec des omissions, généralisations ou distorsions) ou déviée de son chemin. Le symptôme est l'expression du corps qui tente de faire quelque chose de positif pour nous (une intention positive), mais une expression qui nous éloigne de notre zone d'excellence
Quand l'ego est effrayé par une énergie qui veut s'exprimer, il préfère fermer le canal d'énergie et laisser le symptôme apparaître. Au lieu de s'agrandir pour laisser plus de place à ces énergies au sein de son ambition et de son rôle, l'ego qui a peur tente de partir en guerre contre ces énergies. Ne trouvant plus leur place,  elles vont s'exprimer sous forme de symptôme. Les ombres ou symptômes sont des énergies qui ne sont ni centrées, ni accueillies dans l'ego, ou dans les énergies présentes. Elles vont se comporter comme des terroristes en prenant trop de place. Une entreprise qui ne permet pas l'expression de la peur, va voir cette peur grossir jusqu'à l'effondrement.

L'ombre du charisme

Dans l'entreprise on peut associer la fonction du leader à cette de l'âme (vision et mission) et celle du manager à l'ego (ambition et rôle). L'esprit cognitif du manager veut gérer le présent et faire en sorte que les choses se passent avec fluidité, comme d'habitude, sans vagues ou sans perturbations, comme cela se fait depuis longtemps dans une boite sympathique et efficace qui fonctionne très bien. Le problème apparaît quand survient un événement qui ne trouve pas sa place dans la boite. Steve Jobs, entrepreneur et créateur d'Apple a fait gagner des millions de dollars à son entreprise avant d'être licencié car considéré comme inadéquat au rôle de gestionnaire de l'entreprise qui venait de prendre de l'ampleur.

Tout ce qui ne rentre pas dans notre zone d'excellence est dans l'ombre. Si vous voulez ouvrir votre canal et que la peur apparaît pour le fermer, vous pouvez soit lutter contre cette peur et chercher à vous débarrasser de vos désaccords, soit créer de la place pour amener cette peur à faire partie du projet de la vision. Il est utile de vouloir donner une place à toutes les voix, sinon elles se manifestent sous forme d'interférences.

Transformer les limitations

D'un point de vue pratique, cela consiste à amener lentement et avec grâce le schéma somatique (un mouvement) du symptôme ou de l'état d'inconfort (l'ombre) dans un espace plus grand, celui de votre excellence et des ressources disponibles, celui dans lequel vous êtes centré, présent à vous même et capable d'être conscient de ce qui se passe et de l'intention positive du symptôme. Demandez vous ce que ce mouvement tente de faire ou d'accomplir pour vous, quelles sont les émotions enfouies associées à ce mouvement et qui attendent d'être reconnues, et de quelles ressources ce mouvement aurait besoin pour terminer sa trajectoire ?

Le symptôme est comme un mouvement figé quelque part ou détourné, qui cherche à nous ramener à nous même plutôt que de nous en nous éloigner, et qui est en attente de ressources pour compléter son mouvement. L'important est d'accueillir les symptôme dans votre espace de sécurité et de ressource représenté par votre zone d'excellence, de porter les symptômes qui vous posent problème, en y amenant une conscience qui en elle même est déjà transformatrice car elle vous permet de vous différencier de nos programmations.

Quand des émotions difficiles ou des états bloqués apparaissent, nous pouvons tenter de nous en débarrasser, de les refouler, de lutter contre, ce qui nous enlève encore plus d'énergie. A l'énergie de l'état interne bloqué s'ajoute l'énergie déployée à la contrer. Notre énergie n'est plus disponible pour ce que nous sommes en train de faire. L'alternative est de transformer (synchroniser et conduire) ces états en leur donnant de la place pour qu'elles puissent devenir une ressource.

Exprimer sa mission et son projet

Le charisme vient non pas de ce que vous dîtes, mais de la manière de dire les choses, de votre énergie somatique et aussi de votre connexion avec votre vision et mission. Ce que vous exprimez avec passion. Ce qui inspire les autres plus par votre présence que par le contenu de votre discours. Votre challenge est donc d'inspirer les autres en parlant d'un projet en lien avec votre mission et avec quelque chose qui va vous permettre de dépasser vos limites actuelles.

Les leaders continuent à grandir car ils choisissent des projets difficiles, dans lesquels ils peuvent se dépasser, s'étirer au delà de leur zone de confort et rentrer plus dans leur zone d'excellence. John Kennedy avait une vision et un projet : envoyer un homme sur la lune et le ramener sain et sauf sur la terre.

"Mais pourquoi, dirait quelqu'un, aller sur la lune ? Pourquoi choisir cela comme but ? Et ils pourraient bien demander “Pourquoi escalader les plus hautes montagnes?”  “Pourquoi, il y a trente cinq ans voler au dessus de l'atlantique?” Nous choisissons d'aller sur la lune au cours de cette décennie et de faire les autres choses, non parce qu'elles sont faciles, mais parce qu'elles sont difficiles (1). Car ce but servira à organiser et mesurer le meilleur de nos énergies et de nos compétences. Car ce challenge (2) est l'un de ceux que nous sommes prêts à accepter, un de ceux que nous ne sommes pas prêts à repousser, un de ceux que nous voulons gagner.."
— John F. Kennedy

Il y a un alignement entre la vision (1) qui est d'envoyer un homme sur la lune, et l'ambition (2) qui est de le faire avant les Russes.

La vision donne un point de focalisation à l'horizon, comme un point de rencontre entre la route et l'horizon. La vision donne la direction à prendre, mais sans savoir à quoi vont ressembler les étapes de sa réalisation. Le prochain point à l'horizon est le projet. Qu'importe sa taille (apprendre une langue, créer un produit, une oeuvre d'art, une entreprise), ce qui est important est qu'il reflète un aspect de votre vision et de votre mission, en touchant également votre ambition.

Pour avoir un impact sur les autres, votre mission doit être exprimée en peu de mots, 5 à 7 mots au maximum, car cela correspond au nombre d'informations que nous pouvons capter à un instant donné. Vous avez différents moyens d'exprimer ce que vous ressentez de votre mission

- énoncer directement votre mission : "Ma mission est .." :
- citer une expérience de référence personnelle en lien avec votre mission.
- donner une métaphore de votre mission (une histoire personnelle).
- donner un symbole visuel ou une représentation de votre mission
- exprimer physiquement (gestes, voix) par holographie le sentiment de votre mission.
- parler d'un projet qui reflète ou exprime votre mission

Le charisme est comme une danse entre soi (le jeu intérieur) et son public (jeu extérieur), une danse pour laisser briller votre lumière, pour communiquer et susciter l'engagement, une danse  pour laquelle vous avez besoin de vous préparer. Une stratégie va vous être utile, avec les questions suivantes :

- Quels sont vos objectifs pour vous (Quel état interne souhaitez-vous pendant votre présentation ? et pour votre public (Quel état souhaitez-vous pour votre public, par exemple la curiosité, la détente, l'enthousiasme ?)
- Quelles seront les preuves de l'atteinte de ces états ? (Par la calibration du public et le ressenti de la résonance du "champ") Quelles sont ces preuves pour vous et pour votre public ?
- Que ferez-vous pour atteindre ces états, pour vous et  votre public ? (Pour vous au niveau du jeu intérieur et pour les autres au niveau du jeu extérieur)
- Quels sont les difficultés ou les problèmes potentiels susceptibles de se produire pendant la présentation ?  Des difficultés pour vous et votre public. Que pourriez-vous ajouter à votre présentation pour les corriger ou les éviter ?

Jean Luc Monsempès

Source : Article rédigé à partir des enseignements de Robert Dilts lors de sa formation des 29,30 et 31 janvier 2010 à Paris « l'Art du charisme et la PNL de 3ème génération » 

La formation de Robert Dilts sur le charisme est disponible en ligne sur le lien suivant