Préparer ou perfectionner aux métiers de l’accompagnement, du conseil et de la formation
leader du groupe

Développer le Leadership en vous

Voyage au coeur de votre capacité à influencer. Radiographie d'une formation, par Michaël Ameye

michal_ameyeNous sommes tous des Leaders ! Parfois même, malgré nous ! Non, cette phrase n'est pas une démonstration de la méthode « Coué » mais plutôt une invitation à explorer l'influence que nous avons sur les autres. En effet, le leadership peut se définir de manière simple comme la capacité à influencer d'autres personnes dans l'atteinte d'un objectif ou d'un résultat et ce dans un contexte bien précis. Qui peut se targuer aujourd'hui de n'influencer personne ! Nous vivons dans un monde de plus en plus interconnecté. Ce que nous faisons et ce que nous disons influence, que nous le voulions ou non, un nombre de plus en plus important de personnes. Cela peut toucher parfois même des personnes que l'on ne pourrait imaginer au départ. Mais la question la plus importante est :
Qui de nos jours a besoin de pouvoir influencer positivement d'autres personnes ? Nous pensons directement à :

  • Un chef d'entreprise qui doit compter sur les résultats de chacun de ses employés et ouvriers
  • Un chef d'équipe qui doit emmener son équipe dans la direction définie par la stratégie de l'entreprise
  • Un chef de projet qui doit motiver les différentes personnes parties prenantes au projet à collaborer ensemble
  • Un responsable qualité qui dépend de la bonne volonté de chacun à différents niveaux de l'entreprise pour maintenir un système de gestion de la qualité en fonctionnement

Et cependant, pensons-nous aussi à :

  • Un professionnel qui veut mieux faire passer ses idées vis-à-vis de ses collègues ou de sa hiérarchie ?
  • Un professeur ou un pédagogue qui voudrait plus de respect ou d'implication de la part de ses élèves ?
  • Une personne qui a une « brillante » idée, professionnelle ou autre » et qui veut la réaliser ?
  • Un artiste qui veut se faire connaître ?
  • Un passionné ou un militant qui veut aider d'autres à prendre conscience de l'importance de ce en quoi il croit ?
  • Une maman, un papa qui veulent renouer une relation positive avec leurs enfants ?

Développer sa capacité d'influence ou simplement prendre conscience de l'impact que l'on peut avoir sur le monde revêt donc aujourd'hui une importance de plus en plus capitale. N'est-ce même pas une de nos responsabilités en tant que citoyen de ce monde.

Nous nous trouvons donc devant un choix :

Voulons-nous continuer à subir les évènements de notre vie, la volonté et le choix des autres, en restant moins sensibles et moins conscients de notre impact (tant positif que négatif) sur les autres ? Ou

Voulons-nous envisager la possibilité que nous puissions avoir un impact plus grand et plus positif sur nous-mêmes, sur notre vie et sur les autres ?

Notre Leadership est le résultat d'un équilibre complexe entre nous-mêmes et notre environnement (personnes, contexte culturel, temporel, relationnel, technique...etc.).

Ceux qui décident d'explorer le second choix auront besoin de passer par plusieurs phases :

1. Partir de Soi : Vers une conscience de soi accrue

Richard Moss, un guide renommé dans le développement personnel et auteur du « Mandala de l'àŠtre », nous enseigne que la relation que nous développons avec les autres est une métaphore (un miroir) de la relation que nous avons développée avec nous-mêmes.

Tout le monde comprend assez facilement ce que c'est qu'influencer, surtout quand il s'agit de se laisser influencer. Mais tout le monde n'est pas forcément persuadé qu'il « peut » influencer, tant dans le sens « avoir le pouvoir de » que dans le sens « d'avoir la permission de ». De même, tout le monde de se donne pas le « droit » d'influencer, ou ne se donne pas suffisamment de valeur pour pouvoir influencer.

Comment aborder le sujet du Leadership sans passer par un « tour du côté de chez Soi ».

Dans cette première phase, l'invitation est donc de se conscientiser de la représentation que nous nous faisons du Leadership et de l'influence et de prendre contact avec l'énergie émotionnelle qui résulte de l'idée que nous pourrions influencer ou montrer notre Leadership dans une situation.

2. Devenir son « propre Leader » : Faire à soi-même

Prendre conscience de ce qui se passe lorsque nous envisageons de développer notre leadership dans un contexte bien particulier n'est pas suffisant. Comment allons-nous transformer notre « réaction instinctive » pour s'en faire une alliée plutôt qu'une résistance.

Après la prise de conscience vient la prise en compte de nos limites. Un dicton qui nous vient du bouddhisme illustre bien cette notion.

« Ce à quoi nous résistons, persiste. Ce que nous regardons en face, se transforme »

En transformant nos limitations en apprentissage puis en points d'appui, nous nous réapproprions notre parcours et nous nous ouvrons à plus de possibilités, plus de choix et plus de liberté.

Nous devenons également plus conscients de notre responsabilité par rapport à nous-mêmes.

Dans cette deuxième phase, nous sommes invités à prendre le volant sur des routes que nous avions un peu ignorées jusqu'alors afin d'avoir plus de choix en cas d'embouteillages

3. Rencontrer l'Autre : La découverte d'un Nouveau Monde

Une fois que nous sommes (un peu) plus clairs avec nous-mêmes, et que nous commençons à développer une flexibilité mentale et émotionnelle, il est devient important de découvrir ou de revisiter deux des principes fondateurs de la PNL (programmation neurolinguistique) :

- Chacun construit une représentation unique de la réalité (modèle du monde, cadre de référence, vision propre, )
- Dans l'établissement d'une relation (ou rapport) avec quelqu'un, il est plus efficace de d'abord se synchroniser à (se mettre au diapason avec) l'autre avant de le guider vers quelque chose de nouveau pour lui.

Développer son Leadership, passe donc nécessairement par la compréhension de l'autre.

A partir du moment où vous pouvez « vivre » une situation à travers les yeux de l'autre, vous êtes également plus sensible à ce qui est important pour lui. Comme ce qui vous pousse à bouger, à faire bouger les autres est important pour vous, ce qui fera bouger les autres sera en lien avec ce qui est important pour eux.

Dans cette troisième phase, nous sommes appelés à explorer le monde de l'altérité (de l'autre) avec curiosité, voire même candeur et à développer notre intuition afin de mieux comprendre « dans quel jeu joue-t-on ? ».

4. Pénétrer dans l'espace de l'influence mutuelle : L'espace de la Co-Création

Une des réactions que l'on reçoit souvent lorsque l'on anime des séminaires ou des ateliers de développement du Leadership est la confusion entre influence, manipulation et démagogie.

Développer le Leadership en Soi ne vous transforme pas en un joueur de pipeau de la « Flûte Enchantée ».

La manipulation et la démagogie ont pour but de priver l'autre de choix afin qu'il réagisse exactement comme nous en avions besoin. Il s'agit de stratégies extrêmement destructrices et violentes dont on perçoit les effets tous les jours en ouvrant le journal (que ce soit en politique nationale, en politique internationale et particulièrement dans le domaine de l'écologie ou encore dans le monde de la finance et de l'économie).

Ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est sans doute de comprendre que si nous avons une idée et que nous voulons la réaliser avec d'autres, il faudra nécessairement apprendre à lâcher la première forme que vous avez eue de l'idée et de la laisser se diluer dans les idées des autres.

La force de Ghandi, de Martin Luther King et d'autres personnes influentes moins médiatisées, c'est la contagion. Pour contaminer, il faut pouvoir lâcher. Si la fleur ne diffuse pas son précieux pollen, pas de fertilisation possible.

Ceci ne veut pas dire que vous devez abandonner votre idée à d'autres, ce serait l'excès inverse par rapport à l'imposition de ses idées. Le vrai Leadership à quelque échelle que ce soit consiste à apprendre à « contaminer » les autres de vos idées et de votre enthousiasme afin d'en « co-créer » la réalisation.

Cette quatrième étape, qui se construit sur les trois autres et la « pierre de faîte » de l'édifice du leadership. Ce n'est pas la plus évidente, mais c'est celle qui fera la différence.

Nous sommes conviés à apprendre à prendre notre place de manière juste dans une logique d'enrichissement mutuel afin de co-créer, petit à petit, un monde auquel nous sommes fiers d'appartenir.

En conclusion, Martha Graham a dit "Il y a une vitalité, une force de vie, qui se traduit à travers vous sous forme d'action. Puisqu'il n'y a pas d'autre «vous» dans toute l'éternité, cette expression est unique. Si vous la bloquez, elle n'existera jamais et elle sera perdue. Le monde ne l'aura pas".

Nous sommes tous des leaders dans l'un ou l'autre contexte, allons-nous agir en tant que tels ?

Michaël Ameye, Ingénieur Chimiste de formation, formé à l'Analyse Systémique, à l'AT, à la Gestalt, Maître-Praticien, Coach et Formateur certifié en PNL par R.Dilts et J. Delozier. Après des débuts dans la consultance technologique, il devient formateur coach et consultant dans le domaine du Leadership et du Management pour un grand groupe financier Franco-Belge. Il y collabore avec R. Dilts sur un projet de Leadership Corporate. Il fonde la société Egregoria en 2004 et développe son modèle de Leadership. Il coache des équipes et accompagne le changement auprès des Chefs de Projets et des Dirigeants. Il intervient à la Haute Ecole P. H. Spaak de Bruxelles, en tant que Professeur Invité, sur des formations en Gestion Entrepreneuriale, Gestion des projets, Qualité et R H. Professeur 4ème Dan d'aïkido. Il intègre dans sa pédagogie plusieurs approches du développement des personnes.

Plus d'informations sur la formation qui a pour but de vous permettre de vous emmener dans ce beau voyage.