La formation des professionnels de la communication interpersonnelle, de l’apprentissage et du changement

Process communication ou Process Com -5/5

Les canaux de communication

Jean-Luc MONSEMPES

Jean-Luc-Monsempes-InstitutDans l’article précédent nous avons vu que les différents types de personnalité vont chercher à entrer en relation à partir de leurs parties de personnalité, c’est-à-dire à partir des « équipements » disponibles, activés ou non pour communiquer avec soi ou les autres. Quand deux personnes se rencontrent avec un projet relationnel, ils puisent leurs outils de communication verbale et non verbale dans leurs parties de personnalité afin d’établir un lien ou une connexion. La manière dont ces parties de personnalité sont activées ou non va conditionner le résultat de la connexion.

Quand deux parties activées (++) entrent en relation, on dit qu’il y a canal de communication. Et il y a canal de communication quand l’offre et l’acceptation de l’offre se font sur le même canal. Le canal de communication est donc la connexion entre deux parties de personnalité (++). Ceci signifie que les deux parties ont conscience de leurs valeurs respectives et établissent leurs transactions relationnelles avec une attitude de coopération.

figure_1_canaux_communication

Quand deux parties non activées (+ -) ou (- +), entrent en relation, il n’y a pas canal de communication mais « mécommunication ». Ceci signifie qu’une partie survalorise sa valeur par rapport à l’autre, en cherchant à dominer l’autre partie (+ -). Ou bien cela signifie qu’une partie se dévalorise par rapport à l’autre en se mettant en position de soumission (- +).

Le sens de la communication est dans la réponse 

Comment savoir s’ il y a canal de communication entre deux parties de personnalité ? Il faut avoir en tête que ce qui est important dans la communication est l’offre que je fais à l’autre (ce que je dis et la manière dont je le dis), mais encore plus la réaction de l’autre à mon offre. Et il y a canal quand l’autre partie accepte mon offre. Les deux parties de personnalité en présence ont un degré de compatibilité suffisant pour que l’information puisse s’échanger. C’est comme si deux talkie walkie étaient branchés sur la même longueur d’onde. Le sens de la communication est donc donné par la réponse obtenue à mon message.

figure_2_canaux_communication

La manière de dire les choses à plus d’importance que ce que l’on dit

Pour savoir s’il y a canal, il est important d’écouter attentivement la réaction de l’autre partie et encore plus observer attentivement comment le corps répond à mon offre. Les éléments à prendre en compte pour savoir s’il y a canal, sont ceux qui caractérisent une partie. Et c’est surtout les éléments non verbaux qui font sens pour nous dans notre décision d’accepter ou refuser l’offre et auxquels nous réagissons le plus. Communiquer implique une conscience des messages verbaux et non verbaux adressés à l'autre (l'offre) et la réponse de l'autre à ces messages (acceptation ou refus de l'offre)

Prendre conscience des messages adressés à l'autre

figure_3_canaux_communication

L’observation fine de la réaction de l’autre partie, ce qu’on appelle la « calibration » en Programmation Neuro-Linguistique nous montre que les réponses non verbales (et en particulier les mimiques, les gestes et l’attitude corporelle) précédent les réponses verbales. Les expressions faciales sont riches d’information pour mesurer le degré d’acceptation (rides frontales, sourcils froncés, mouvements de la bouche, couleur de la peau…etc)

Observer la réaction de l'autre à ce que nous disons

L’offre d’une partie est reçue par une autre partie avec un impact émotionnel confortable ou inconfortable qui va se traduire immédiatement et inconsciement par des modifications du langage non verbal du corps. Notre langage corporel observable est l’expression de notre vie intérieure.

C’est comme si l’inconscient de notre physiologie répondait automatiquement avant la réponse consciente de notre réflexion. C’est donc la réaction du corps « qui ne ment jamais » qu’il convient d’observer pour définir s’il y a canal ou non de communication. On vérifie qu’il y a bien une congruence dans l’acceptation de l’offre, c’est-à-dire que les réactions du corps sont en accord avec les mots prononcés.

figure_4_canaux_communication

Les cinq canaux de communication de la Process Communication

Le canal INTERRUPTIF sert à interrompre un état de crise

Ce canal est utile quand on se trouve face à une personne en état de stress profond, en situation de panique ou dans une profonde confusion car il vise à interrompre rapidement ces états. L’offre provient du Protecteur et utilise des verbes à l’impératif qui s’adressent aux cinq sens de l’autre partie : « regarde-moi, écoute-moi, respire, bois un verre d’eau… ». C’est une invitation ferme et bienveillante à reprendre contact avec le monde extérieur pour interrompre un état interne très inconfortable.

figure_5_canaux_communication

Le canal DIRECTIF pour dire à l’autre ce qu’il faut faire

L’offre provient du Directeur qui donne des ordres et des instructions à la partie pensante de l’autre c’est-à-dire l’Ordinateur. Pour être efficace la directive sera donnée avec un verbe à l’impératif, mais sans menace, ni agressivité, ni colère et qui peut s’accompagner d’un « s’il vous plait ». La directive est reçue par l’Ordinateur sans réaction affective.

figure_6_canaux_communication

Celui qui n’a pas assez d’énergie dans le Directeur, va montrer des signaux de stress, ce qui va se manifester par des gestes ou mimiques d’agressivité et un langage de nécessité avec des obligations ou des interdictions « vous devez absolument…, il faut impérativement…, vous ne devez pas…». Il est à prévoir que l’ordinateur de l’autre partie ne va pas accepter cette offre et va réagir par des signes de soumission « Euh ..oui, je vais peut-être essayer … », ou des signes de rébellion « Fais-le toi-même ».

Ce canal est celui utilisé spontanément par le Promoteur, avec lui-même dans son dialogue interne pour se pousser à l’action et avec les autres. Il donc reçu par d’autres Promoteurs et aussi par le Rêveur qui est en attente de directives pour agir.

Les autres types de personnalité n’accepteront pas cette directivité. L’empathique va trouver ce mode de communication bien agressif et bien peu chaleureux. Le Rebelle va se braquer et envoyer promener son interlocuteur. Le Travaillomane et le Persévérant vont trouver que cette instruction nie leur capacité à réfléchir par eux-mêmes et leur sens des responsabilités à décider de ce qu’il convient de faire.

Le canal INTERROGATIF pour échanger de l’information de façon claire

Le canal interrogatif est celui d’un échange d’information entre les parties pensantes des deux personnes. L’Offre est faite sous forme de questions, mais sans affectivité, ni menace, ni agressivité, ni colère et qui peut s’accompagner d’un « s’il vous plait ». L’offre est reçue et acceptée par l’Ordinateur de l’autre sans réaction affective, et déclenche la réaction attendue sous forme d’informations, d’action ou de nouvelles questions.

figure_7_canaux_communication

Le canal Interrogatif est celui le plus utilisé par les Travaillomanes et Persévérants pour d’autres Travaillomanes ou Persévérants. D’autres types de personnalité vont moins bien réagir à cette recherche d’information. L’Empathique va trouver l’échange trop impersonnel et trop froid, le Rebelle va montrer des signes d’irritation, le Rêveur risque de rester dans l’inaction et le Promoteur va considérer cet échange comme une perte de temps, ou une indécision.

Le canal NOURRICIER pour apporter du réconfort

Le canal nourricier est celui de l’acceptation des messages chaleureux du Réconforteur par l’Emoteur. Il vise le bien être de l’autre, en apportant de l’attention, des compliments, un soutien, une compréhension.

figure_8_canaux_communication

C’est le canal utilisé par les Empathiques pour ceux qui utilisent la partie Emoteur de leur personnalité, c’est à dire les Empathiques ou les Rebelles. Pour que le message soit efficace,sans être perçu comme de la manipulation, il faut qu’il soit exprimé avec la plus grande sincérité.Les autres types de personnalité et en particulier les Persévérants et Travaillomanes vont considérer que ce canal, trop flatteur, n’est pas approprié au cadre de travail. Pour les Promoteurs ce canal peut-être perçu comme l’expression d’une faiblesse. Le Rêveur va probablement se sentir étouffé par ces invasions de bienveillance.

Le canal EMOTIF pour partager des sentiments

Le canal Emotif est celui de l’échange et de l’expression des émotions entre les deux parties Emoteur. C’est un mode de communication ludique et spontané, avec des jeux de mots, des mimiques, des plaisanteries…

figure_9_canaux_communication

C’est le canal privilégié des Rebelles pour d’autres Rebelles et qui prépare les conditions relationnelles d’un travail efficace. Les Travaillomanes et Persévérants peuvent trouver ce mode de communication trop superficiel dans un cadre professionnel et penser qu’on n’est pas là pour s’amuser mais pour travailler.

Développer sa flexibilité relationnelle

Chaque type de personnalité exprime donc, à travers le canal de communication utilisé, son cadre de référence, son modèle du monde et les parties de personnalité auxquelles il se réfère pour rentrer en relation avec son environnement. Les difficultés de la communication, viennent donc du fait que nous avons besoin, d’une part d’activer en nous une partie de personnalité susceptible d’être reconnue par l’autre, et d’autre part de mesurer l’impact des messages sur l’autre. Pas
facile de savoir communiquer efficacement ! Et c’est probablement la raison pour laquelle nous parlons d’art pour un acte apparemment aussi banal que celui de communiquer.

L’art de la communication est de savoir rapprocher nos modèles du monde ou les parties de personnalité impliquées dans ce processus. L’art de communiquer est aussi l’art de “ tester ” son interlocuteur pour se positionner rapidement dans sa partie de personnalité et mettre en place le bon canal de communication.

Alors comment faire pour développer cet art ? Une première étape est de prendre conscience de la différence profonde pouvant exister entre les cadres de référence des différents types de personnalité. Cela peut nous amener à réaliser que les difficultés de la communication ne sont pas à imputer au type de personnalité de l’autre mais à la relation dysfonctionnelle existant entre deux types de personnalité. Ce changement de croyance ou d’attitude mentale, vis-à-vis de l’autre et de la relation que j’ai avec l’autre, constitue un pré-requis indispensable au gain de flexibilité possible.

Ce changement de croyance et d’attitude vis-à-vis de l’autre va permettre d’activer, par l’entraînement, les parties de personnalité dont nous avons besoin pour communiquer avec une personne perçue comme « difficile » et qui sont en général en haut de notre pyramide personnelle.

A suivre …..

Informations complémentaires sur la Process Com

Découvrir une descrition de la Process Communication

Qu'est ce que la Process Com ?

Découvrir une bibliographie sur la Process Com

La La blibliographie Process Com

Découvrir les autres articles sur la Process Communication 

1ère partie : les principes de la Process Communication
2ème partie : les caractéristiques des 6 types de personnalité
3ème partie : la structure de personnalité de la Process Com
4 ème partie : les parties de personnalité de la Process Com
5ème partie : les canaux de communication de la Process Com

Découvrir les formations sur la Process Communication

Formation Process Communication niveau I

Formation Process Communication niveau II

Jean-Luc Monsempes